single.php

Top 14: Bordeaux-Bègles s'offre le Racing et donne rendez-vous au Stade français en demie

Premier objectif atteint. Bordeaux-Bègles a fait respecter la hiérarchie de la saison en s'imposant dimanche soir en barrage face au Racing 92 (31-17), s'offrant une demi-finale à domicile dans une semaine contre le Stade Français et le droit de rêver à une première finale historique.

ROMAIN PERROCHEAU - AFP

Premier objectif atteint. Bordeaux-Bègles a fait respecter la hiérarchie de la saison en s'imposant dimanche soir en barrage face au Racing 92 (31-17), s'offrant une demi-finale à domicile dans une semaine contre le Stade Français et le droit de rêver à une première finale historique.

Dans un stade Chaban-Delmas comble, chauffé à blanc, l'Union Bordeaux-Bègles a répondu présent face au Racing de Stuart Lancaster, qui s'était qualifié in extremis grâce à un essai transformé en toute fin de match à La Rochelle lors de la 26e et dernière journée de la saison régulière et qui livrait son douzième barrage depuis sa remontée dans l'élite, en 2009.

Mais cette expérience n'a pas suffi face à des Girondins devenus des spécialistes de ces faux quart de finale ces quatre dernières saisons, et la cuvée 2024 n'a pas dérogé à cette nouvelle tradition.

Seule formation encore en lice "à n'avoir rien gagnée" rappelait samedi son manager Yannick Bru, l'UBB retrouvera donc le Stade français, qui l'a battue deux fois cette saison. L'autre demi-finale, également programmée à Bordeaux, opposera vendredi Toulouse et La Rochelle, les finalistes du dernier exercice qui n'ont pu se départager il y a deux semaines au Stadium.

Sur la route de leur rêve du Bouclier, avec deux réceptions au programme, les Girondins avaient la pression mais ont su s'en accommoder dans un premier acte marqué par une forte indiscipline, en étant cliniques face au vent, marquant sur leur première action, récitée avec combinaison des trois-quarts et finition du sprinteur Madosh Tambwe, cassant deux plaquages au passage (18e).

- Tameifuna sort blessé -

L'ailier de Bordeaux-Bègles Madosh Tambwe à l'attaque contre le Racing 92, le 16 juin 2024 au stade Chaban-Delmas de Bordeaux

L'ailier de Bordeaux-Bègles Madosh Tambwe à l'attaque contre le Racing 92, le 16 juin 2024 au stade Chaban-Delmas de Bordeaux

ROMAIN PERROCHEAU - AFP

La sortie sur blessure de +Big+ Ben Tameifuna (32e), touché à une épaule, a jeté un trouble passager chez les locaux dont les Franciliens ont failli profiter par Vinaya Habosi, qui a inscrit un essai quasi copier-coller de celui de Tambwe mais que l'arbitre Thomas Charabas a invalidé, jugé en-avant la passe l'ayant mis sur orbite (34e).

Dommage pour les ciel et blanc du métronome Tristan Tedder (4 pénalités réussies à la pause dont deux de 60 mètres) qui ont mis un genou à terre juste avant la sirène en perdant pour dix minutes sur carton jaune Cameron Woki et en cédant dans la foulée sur une pénaltouche conclue par Maxime Lamothe (21-12).

La pause n'a pas réfréné les ardeurs locales, au rebond d'abord défavorable devant Louis Bielle-Biarrey (48e), puis gagnant sur un nouveau "par dessus" de Maxime Lucu - auteur de 16 points au pied - conclu par le revenant Romain Buros (31-12, 52e).

Sonnés, les coéquipiers de Josua Tuisova, peu servi jusque-là et surtout bien maîtrisé par la défense bordelaise, ont fini par trouver quelques espaces avec un Gaël Fickou en jambes et ont sauvé leur honneur par Max Spring (67e) au terme d'une longue action qui a laissé plusieurs joueurs capot ouvert.

AFP / Bordeaux (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/