single.php

Cyclisme: avec Yates et Almeida, UAE a écrasé le Tour de Suisse

Le Britannique Adam Yates a remporté dimanche le 87e Tour de Suisse en résistant au retour de son coéquipier Joao Almeida, vainqueur du contre-la-montre final vers Villars-sur-Ollon, pour une ultime démonstration du tandem de l'UAE.

Fabrice COFFRINI - AFP/Archives

Le Britannique Adam Yates a remporté dimanche le 87e Tour de Suisse en résistant au retour de son coéquipier Joao Almeida, vainqueur du contre-la-montre final vers Villars-sur-Ollon, pour une ultime démonstration du tandem de l'UAE.

À 31 ans, le troisième du dernier Tour de France, lieutenant de luxe de Tadej Pogacar, empoche sa 28e victoire en professionnel après avoir notamment remporté le Tour de Catalogne 2021 et le Tour de Romandie 2023.

"J'ai juste tenté de garder mon rythme, et Dieu merci ça a suffi", a raconté le Britannique, "pas sûr" au départ de pouvoir tenir à distance son rival portugais, doté de meilleures références dans l'effort solitaire.

Yates a parcouru en 33 min 32 sec les 15,7 km d'ascension entre le siège de l'Union cycliste internationale à Aigle et la station de Villars-sur-Ollon, dans les Alpes, finissant à 8 sec 25/100e d'Almeida, qui comptait 31 secondes de retard au général dimanche matin.

Maillot jaune depuis l'entrée en montagne de l'épreuve mercredi, vainqueur des étapes de jeudi et samedi devant Almeida, Yates confirme son retour en forme après avoir subi en février une commotion cérébrale lors d'une violente chute au Tour UAE.

Le Britannique succède au palmarès de l'épreuve au Danois Mattias Skjelmose (Lidl-Trek), qui s'est invité dimanche sur le podium final en terminant troisième du chrono, reprenant plus d'une minute au Colombien Egan Bernal.

- Un monde d'écart -

A 25 ans, Joao Almeida signe lui son 13e succès professionnel et a balayé les questions sur l'énergie dépensée en épaulant son leader, notamment dans l'ascension finale de jeudi, qui a pu lui faire défaut dimanche.

"On ne saura jamais", a-t-il répondu, préférant souligner "l'excellent travail d'équipe" d'UAE, plus armée que jamais pour aider Tadej Pogacar à gagner un troisième Tour de France après avoir écrasé le dernier Giro dans des proportions historiques.

Une fois passées les deux étapes de plaine, lundi et mardi, les coureurs UAE ont dominé chaque journée en montagne, au point de signer quatre doublés successifs en altitude entre jeudi et dimanche.

Au-delà de l'écart creusé avec la concurrence, il y a eu l'impression visuelle, celle d'un monde d'écart avec des rivaux pourtant dans le Top 15 du dernier Tour de France, comme le Britannique Tom Pidcock (6e du classement final) ou l'Autrichien Felix Gall (10e).

Samedi notamment, Yates et Almeida avaient repris puis décroché Gall dans l'ascension finale avant de discuter en pleine pente du futur vainqueur et de franchir la ligne main dans la main - Yates légèrement en tête.

AFP / Villars-sur-Ollon (Suisse) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
12H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/