Bruno Debrandt - Le Voyageur : "Il n'était pas question de remplacer Éric Cantona, irremplaçable !"

Le comédien Bruno Debrandt, qui a pris la suite d'Éric Cantona dans la série "Le Voyageur", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 7 décembre dans "Le 10h - midi".

Bruno Debrandt
Le comédien Bruno Debrandt, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le nouvel épisode de la série "Le Voyageur : La maison sous le vent" diffusé mardi 7 décembre à 21h05 sur France 3, est le premier avec Bruno Debrandt.

Bruno Debrandt - Le Voyageur : "Il n'était pas question de remplacer Éric Cantona, il est irremplaçable !"

Dans ce nouvel épisode du "Voyageur", Kandinsky, interprété par Bruno Debrandt, prend la relève du commandant Bareski, qui était incarné par Éric Cantona, et poursuit la mission que ce dernier s’était donnée : rendre justice à des familles démunies. Bruno Debrandt a accepté de prendre la suite d'Éric Cantona après avoir refusé, parce que "le concept incroyable" lui a plu. "Il n'était pas question de remplacer Éric, il est irremplaçable !, tient-il à préciser. J'avais besoin de sa bénédiction et après avoir dit non, il n'était pas question d'y échapper !" Le concept offre d'après lui à la fois "un divertissement et un projet sociétal, une réflexion sur le post-confinement extraordinaire. Une vraie remise en question pour peu qu'on ait un peu réfléchi sur le sens de sa vie, le temps accordé à ses proches, voisins".

"Cette série tout d'un coup offre le meilleur de la télévision, ajoute Bruno Debrandt, c'est-à-dire un voyage chaque fois dans des régions différentes puisqu'il est mobile, et il n'y pas de récurrence comme c'est un type qui se détache". Tous les personnages changent à chaque fois, "on a un renouvellement de gueules, avec de vrais acteurs, de vrais personnages qui sont dessinés, on a le temps de les installer". Dans cette série musclée, qui tourne autour des cold cases, des affaires non résolues ou mal traitées par la justice, "tout est offert, insiste-t-il. On a un divertissement policier mais en plus, on a le temps en 1h30 de réfléchir sur des vraies pensées philosophiques, recréer du lien, réparer les vivants".

"Il y a une industrialisation de ce métier"

Le "Voyageur" est une sorte de justicier : dans le nouvel épisode, il honore une promesse faite sur un meurtre commis 10 ans auparavant, que la justice n'avait pas bien traité. "Il y a un vrai malentendu entre la société et la justice et la police et nos soldats qui sont dans les rues, ajoute Bruno Debrandt. Le Voyageur pose la question de savoir ce qu'on veut : un justicier dans la ville ? Donner le pouvoir de police à nos chasseurs dans les régions rurales ? C'est un vrai débat ! Comment on règle cette injustice que vivent les familles ?" "Chacun peut s'identifier au Voyageur, affirme Bruno Debrandt. Il ne fuit pas le genre humain dans un désert, il se pose la question du sens, de comment je résiste à l'écrasement de cette société tout en lui rendant service puisque c'est ça que j'ai embrassé".

Bruno Debrandt a quitté la série Caïn en 2018 après 6 ans, qui n'a pas duré après son départ. "France Télévisions avait prévu de l'arrêter avec moi mais il y a une industrialisation de ce métier. On se perdait dans les intrigues, j'étais fatigué. Sans faire de comparaison, on ne replace pas Magnum, Colombo ! Le Voyageur c'est autre chose, c'est un symbole ! C'est une quête, qui peut être embrassée par n'importe qui ! Cantona m'a super bien accueilli, on a un peu les mêmes copains, on vient du sport tous les deux. Il a été malin, il a été très sympathique mais en même temps, il m'a rappelé la responsabilité d'honorer son oncle, ermite, car cette histoire est une inspiration familiale".

Bruno Debrandt a toujours joué des rôles qui ont du sens, souligne Valérie Expert. "Le chemin m'a amené à être acteur et à la production. Au lieu d'étudier les bestioles, j'ai étudié les bonhommes !" "Jouer avec Éric Cantona ? J'adorerais !"

 

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !