single.php

Agressions au couteau en Alsace: l'assaillant déféré en vue d'une mise en examen

L'homme suspecté d'avoir blessé à coups de couteau deux enfants jeudi à Souffelweyersheim (Bas-Rhin) a été déféré vendredi en vue d'une mise en examen pour "tentatives d'homicides volontaires sur mineurs de 15 ans", a annoncé Yolande Renzi, procureur de la République de Strasbourg.

FREDERICK FLORIN - AFP

L'homme suspecté d'avoir blessé à coups de couteau deux enfants jeudi à Souffelweyersheim (Bas-Rhin) a été déféré vendredi en vue d'une mise en examen pour "tentatives d'homicides volontaires sur mineurs de 15 ans", a annoncé Yolande Renzi, procureur de la République de Strasbourg.

"Son placement en détention provisoire a été requis", a précisé la magistrate dans un communiqué.

L'information judiciaire le visant a également été ouverte pour "violences volontaires sur un militaire de la gendarmerie (sans ITT)", a-t-elle ajouté. Selon une source judiciaire, cet homme de 30 ans avait frappé le militaire lors de sa fouille à la brigade de gendarmerie où il avait été conduit après avoir été interpellé.

Les deux fillettes visées lors de l'attaque ont été légèrement blessées. L'une d'elles, touchée à l'arrière de la tête, a pu revenir vendredi brièvement saluer ses camarades de l'école, selon une élève.

- Motivations "floues" -

Le couteau qui a servi lors des agressions a été retrouvé.

Les motivations du trentenaire restent "floues", il a évoqué un "état dépressif" et une "rupture de traitement", a-t-on ajouté. Mme Renzi avait évoqué dans un précédent communiqué ses "fragilités psychiatriques".

Il avait été interpellé jeudi après-midi après avoir blessé les deux écolières de Souffelweyersheim, dans la banlieue strasbourgeoise.

Outre l'école près de laquelle l'une des victimes a été agressée, le collège des Sept Arpents, distant de quelques dizaines de mètres, avait aussi été confiné.

Une collégienne de 14 ans de cet établissement est décédée jeudi à la suite d'un malaise cardiaque, un drame qui a provoqué une vive émotion au sein de la communauté éducative et des familles.

Une procédure, distincte de l'information judiciaire, a été ouverte afin de déterminer les causes de cet arrêt cardiaque, selon la source judiciaire. Une autopsie ainsi que des examens plus poussés ont été ordonnés.

Des bouquets de fleurs et des messages de soutien s'accumulaient le long des grilles du collège. La ministre de l'Education nationale, Nicole Belloubet, a fait part de son "infinie tristesse".

La jeune fille "avait été secourue par des enseignants qui très vite ont appelé les services de pompiers. Elle est décédée en fin d'après-midi", a expliqué à l'AFP le recteur d'académie, Olivier Faron.

"Nous avons mis en place la procédure de confinement. Les enseignants l'ont fait de manière extrêmement précise et rigoureuse et malheureusement cette collégienne a connu un épisode de stress très fort qui a abouti à cet arrêt cardiaque", a-t-il souligné.

La présence de la gendarmerie aux abords des établissements avait été renforcée vendredi.

"(Mon fils) est autonome, il fait le trajet tout seul à vélo normalement, mais là, faire le trajet ce matin lui faisait peur. On est juste venu récupérer ses affaires et je vais le garder avec moi aujourd'hui. Il a eu du mal à s'endormir hier soir", a expliqué à l'AFP Deborah Wendling, mère d'un élève de 6e.

Lorsque l'alerte a été donnée, les classes ont fermé leurs portes et les élèves se sont dissimulés sous les tables. L'auteur de l'attaque au couteau n'est entré dans aucun établissement.

"Ce sont des procédures bien rodées, nous travaillons de manière très étroite avec la préfecture, nous avons été présents sur place extrêmement rapidement", a assuré le recteur. "Il n'y a aucune solution parfaite et nous analyserons en profondeur ce qui s'est passé (...) Mais les enseignants ont vraiment fait le nécessaire."

Vendredi, les élèves du collège ont beaucoup discuté entre eux pour se consoler et pouvaient aller consulter des personnels de soutien psychologique au CDI, selon une élève de 6e à la sortie des cours.

Le collège sera ouvert lundi, au premier jour des vacances scolaires, pour proposer un accueil et un service d'écoute aux familles qui le souhaitent.

apz-cf-bdx-dsa/lbx

Par Marc Antoine BAUDOUX, Antoine POLLEZ / Souffelweyersheim (France) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
22H
21H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
11H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/