single.php

A Vincennes, chameaux, dromadaires et lamas se promènent finalement dans le bois

Une cinquantaine de chameaux, dromadaires, lamas et alpagas ont déambulé samedi dans le bois de Vincennes, un défilé visant à promouvoir leur "contribution essentielle" à l'humanité mais dont l'itinéraire initial, des quais de Seine au siège de l'Unesco, avait été interdit par la préfecture.

ALAIN JOCARD - AFP

Une cinquantaine de chameaux, dromadaires, lamas et alpagas ont déambulé samedi dans le bois de Vincennes, un défilé visant à promouvoir leur "contribution essentielle" à l'humanité mais dont l'itinéraire initial, des quais de Seine au siège de l'Unesco, avait été interdit par la préfecture.

Venus du Canada, des États-Unis, du Qatar, du Pérou....les camélidés, parés des couleurs des 34 délégations participantes, attirent la foule au début du défilé, sur l'esplanade du château de Vincennes (Val-de-Marne).

Alban, un éleveur de 84 spécimens dans le nord de la France qui ne souhaite pas donner son nom, est ravi du spectacle offert. "Une bonne image", dit-il, en tenant fermement les rênes de son dromadaire Melchior, un de ses 22 animaux ayant fait le déplacement.

"C’est une première mondiale", s’enthousiasme Jocelyn Hémery, 31 ans, venu de Bretagne et qui souhaite s'installer en tant que chamelier.

Président de la Fédération pour le développement des camélidés en France et en Europe (FFDCFE), Christian Schoettl, a l'origine de l'initiative, regrette toutefois avoir dû renoncer au passage devant la Tour Eiffel.

"En termes de logistique, on n'organise pas un pique-nique", dit ce maire de Janvry (Essonne).

L’année 2024 ayant été désignée comme celle des camélidés par l'ONU et l'Unesco, la FFDCFE comptait faire rouler leurs bosses aux camélidés des quais de Seine au siège de l'Unesco, dans le très chic VIIe arrondissement de la capitale.

La préfecture de police a finalement mis son veto, invoquant, entre autres, une zone "touchée par des infrastructures" en vue des Jeux olympiques et les retombées sur la circulation.

Parmi les délégations "qui ont traversé la planète (...) certaines vivent très mal ce rejet extra muros", assure Christian Schoettl.

Son objectif: soutenir "la cause du dromadaire dans la capitale française des droits de l'Homme" et promouvoir "la contribution essentielle" de ces "héros des déserts et des hauts plateaux" qui subviennent à des "millions de ménages vivant dans des environnements hostiles dans plus de 90 pays".

L'annonce de l'évènement n'en avait pas moins fait bondir l'association de défense des animaux Paris Animaux Zoopolis, qui avait dénoncé l'utilisation d'animaux comme "des objets de divertissement" et "de vulgaires ressources alimentaires".

Christian Schoettl s'était déjà fait connaître en défilant avec des camélidés dans Paris en 2014 lors d'une manifestation contre la réforme des rythmes scolaires. Sa commune a accueilli depuis 2019 deux salons internationaux des camélidés en France.

AFP / Vincennes (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/