Yannick Jadot: "On veut que le climat soit la loi des lois au niveau européen"

"Nous voulons un traité environnemental : le climat doit être la loi des lois au niveau européen, que toutes nos lois soient redéfinies en fonction de ce traité", a déclaré Yannick Jadot, député européen et tête de liste des Verts aux élections européennes. Yannick Jadot était "l'invité politique" de Patrick Roger, le 14 mai 2019, sur Sud Radio.

Thumbnail

Yannick Jadot : "Il faut faire de l’Europe le fer de lance du combat écologique"

Invité de la matinale de Sud Radio, Yannick Jadot a tout d’abord tenu à réaffirmer l’importance de l’écologie dans la politique au niveau européen et a déploré la faible attention accordée à ce sujet. "Il y a toujours de l’écologie dans les documents de campagne d’Emmanuel Macron comme des autres. L’écologie, tout le monde en parle. Par contre, dès qu’il s’agit d’agir, ça devient plus compliqué."

"S'il y a un moyen de reconstruire l'adhésion des Européens à un projet collectif, c'est justement autour du climat, autour de la biodiversité, autour de la solidarité. Il faut conquérir l’Europe, il faut la changer, mais il faut en faire le fer de lance du combat écologique. On veut que le climat soit la loi des lois au niveau européen, a-t-il martelé, avant d’ajouter : Si nous agissons aujourd'hui, nous pouvons éviter le chaos climatique".

Yannick Jadot : "En Europe, nous voulons sortir du glyphosate d’ici quinze ans"

Yannick Jadot a également tenu à saluer le travail des agriculteurs et a condamné une nouvelle fois les mensonges véhiculés par Monsanto au sujet de l’innocuité du glyphosate. "Je ne suis pas un catastrophiste qui pense que le scénario noir est l’évidence. Je crois au contraire en l’innovation, en toutes ces entreprises qui se saisissent d’enjeux environnementaux pour innover et investir. Ceux qui innovent en agriculture, ce sont les paysans bio, pas Monsanto!"

"Monsanto a triché, Monsanto a menti, Monsanto a fabriqué de la fausse science. Il faut sortir du glyphosate et des pesticides. En Europe, nous voulons sortir du glyphosate d’ici quinze ans en accompagnant les agriculteurs. Je dis aux agriculteurs qui disent ne pas pouvoir se passer de glyphosate : 'Allez voir ailleurs comment font les voisins qui s'en passent !' Paul François, l’une des victimes juridiquement reconnues du glyphosate en France, qui a gagné son procès contre Monsanto, se passe des produits chimiques et son exploitation va mieux!", a-t-il poursuivi.

Yannick Jadot : "Daniel Cohn-Bendit nous tape dessus pour éviter de parler des errances de LREM"

Au cours de cet entretien, Yannick Jadot s’est également prononcé sur la sous-utilisation du transport ferroviaire des marchandises. "C’est totalement dingue, cette histoire. Le train Perpignan-Rungis existe, on avait investi dans cette ligne ferroviaire avec notamment de l’argent de l’Europe. Mais ce gouvernement préfère avoir des camions sur les routes plutôt que des marchandises dans des trains."

Enfin, Yannick Jadot a répondu à Daniel Cohn-Bendit qui l’avait traité de chef d’une secte. "Je trouve ça dommage que Daniel Cohn-Bendit en arrive à ça. Mais je comprends sa frustration en tant que soutien de Macron qui en fait si peu pour l'écologie. Il nous tape dessus pour éviter de parler des errances de la République en marche", a-t-il estimé.

 

 

Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique" avec Patrick Roger

https://www.sudradio.fr/frequence