D’après un sondage Ifop/Fiducial pour Sud Radio et Paris-Match, plus d’un Français sur deux désapprouve l’action d’Emmanuel Macron. Celle du Premier ministre Édouard Philippe est à peine plus populaire.

À l’heure où il approche doucement du premier anniversaire de son élection à la présidence de la République, Emmanuel Macron va-t-il commencer à sentir les effets de la traditionnelle usure du pouvoir ? Selon une enquête Ifop/Fiducial pour Sud Radio et Paris-Match, 55% des Français désapprouvent ainsi l’action du chef de l’État à l’Élysée. Parmi les critères retenus, notons par exemple que 54% des personnes interrogées pensent qu’il ne mène pas une bonne politique économique, et 65% estiment qu’il n’est pas pas proche des préoccupations des Français. En revanche, 68% des Français pensent qu’il défend bien les intérêts de la France à l’étranger, et 59% assurent qu’il renouvelle la fonction présidentielle.

"Cette enquête est assez similaire à celle du mois dernier, à savoir une baisse de l'exécutif, du président comme du Premier ministre, - 4 points, a expliqué Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Jamais l'approbation n'a été si faible depuis le début du quinquennat et les mauvaises opinions n'ont été aussi élevées. On voit des éléments d'inquiétude qui doivent être pris en compte par le pouvoir exécutif, notamment le fait que ce recul est lié aux doutes sur les résultats à venir de la politique économique qui est menée et toujours un doute sur la capacité d'Emmanuel Macron à être proche des préoccupations des Français. La situation est peut-être encore plus compliquée pour le PM qui a perdu 13 points en l'espace de deux mois. Le mois dernier, les doutes et les critiques s'étaient focalisées sur le pouvoir d'achat et le 80 km/h. Là, on est sur les mêmes raisons mais aussi peut-être sur un effet SNCF. Il a peut-être donné une image de fermeture et de moindre propension au dialogue avec les ordonnances. Il perd 8 points sur sa capacité à bien diriger son gouvernement. Ce n'est pas l'alerte rouge, mais c'est peut-être un tournant pour l'exécutif."

Du côté de Matignon, la cote d’Édouard Philippe n’est pas forcément plus élevée. Toujours d’après cette étude, 53% des Français n’approuvent pas l’action du Premier ministre. Ils sont notamment 56% à estimer qu’il n’inspire pas confiance, et 60% à penser qu’il n’est pas pas proche des préoccupations des Français. Toutefois, l’ancien maire du Havre pourra se satisfaire du fait que 56% des personnes interrogées assurent qu’il dirige bien l’action de son gouvernement.

Enfin, l’Ifop a également demandé aux Français quelle formation politique incarnait le mieux, à leurs yeux, l’opposition au président Macron. À ce petit jeu, c’est la France Insoumise qui arrive en tête avec 34% des réponses. Suivent ensuite Les Républicains (27%), le Front national (23%) et le Parti socialiste (11%).

"Très clairement la dynamique est du côté des Républicains, a expliqué Frédéric Dabi. Dans le même temps, la capacité à voir les Insoumis comme première force d'opposition à Macron s'est érodée. Le fait majeur, c'est cette progression des Républicains et une dynamique nouvelle du Front national, due à Marine Le Pen ou peut-être aussi à la carte postale envoyée par Marion Maréchal-Le Pen."

Tableau de Bord Politique - Détaillés - Mars 2018 by Le Lanceur on Scribd

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio