Sébastien Lecornu : "Aucun mépris" quand Macron fustige "ceux qui foutent le bordel"

Sébastien Lecornu, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire

Le secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

Invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard, Sébastien Lecornu, secrétaire d'État auprès du ministre chargé de la Transition écologique et solidaire, est revenu sur la polémique issue des propos tenus par Emmanuel Macron, mercredi, qui, lors d'un déplacement en Corrèze perturbé notamment par des salariés de GM&S, a fustigé "ceux qui foutent le bordel" au lieu de chercher du travail.

 

 

"Je travaille avec Emmanuel Macron depuis le mois de juin, je le vois toutes les semaines, j'ai eu l'occasion de l'entendre sur ce dossier et je ne peux pas laisser dire qu'il manque de respect ou qu'il a du mépris vis-à-vis de qui que ce soit. Hier (...) un certain nombre de minorités, des salariés de GSM (sic), des militants d'extrême-gauche, des élus locaux, souvent proches de la gauche, de l'ancien monde, sont venus jouer les agitations. Le président, sans filtre, a montré son agacement, sans filtre. Il a un franc-parler, ça ne me choque pas. Je ne vois aucun mépris vis-à-vis de nos concitoyens et de nos compatriotes."

Le crédit d'impôt transition énergétique 2018 sera maintenu, mais ciblé sur les travaux encore plus efficaces

"Toutes ces polémiques, ça suffit ! a poursuivi Sébastien Lecornu. Ce qui compte, c'est l'acte. Et l'acte, c'est que GSM (sic) a été sauvé, que 120 emplois ont été sauvés."

Interrogé sur son action auprès de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu a précisé les contours des mesures à venir : "On est dans le temps de l'incitation. Il faut aider les Français à faire les travaux qui vont bien dans leur logement : crédit d'impôt transition énergétique transformé en primes, chèques énergie pour les Français encore plus modestes, certificats énergies qui permettent d'avoir jusqu'à 3000 euros pour changer sa chaudière..."

"Le crédit d'impôt 2018 sera maintenu, mais ciblé sur les travaux encore plus efficaces, a voulu rassurer Sébastien Lecornu, après des informations du Parisien annonçant le contraire. On réfléchit à une sortie progressive des portes et des fenêtres, parce qu'en matière de performance énergétique, ce n'est pas ce qui permet de baisser la consommation d'énergie."

Pourquoi je partirais des Républicains ? Parce qu'on fait la réforme du droit du travail qu'on promet depuis dix ans ? Parce qu'on réforme l'ISF, ce qu'on a maintes fois promis ? Parce qu'on baisse l'impôt sur les sociétés ?

 

 

Sur le plan politique, Sébastien Lecornu fait partie de ces ministres qui sont sous le coup d'une exclusion du parti Les Républicains. "J'ai écrit à Bernard Accoyer. Je lui ai dit le sens de l'engagement qui était le mien dans le gouvernement. (...) Je ne vois pas pourquoi je partirais (des Républicains, NDLR) Parce qu'on fait la réforme du droit du travail qu'on promet dans les meetings des Républicains et de l'UMP depuis dix ans ? Parce qu'on réforme l'ISF, ce qu'on a maintes fois promis ? Parce qu'on baisse l'impôt sur les sociétés ? Quelques-uns, aux Républicains, reprochent la trahison. Moi, je regarde le fond des réformes. Est-ce qu'elles vont dans le bon sens ? Et, lorsqu'on est militant Les Républicains, est-ce que ces réformes, on les a promises, on les a soutenues, on les a appelées de nos vœux ces dernières années ou pas ? Le job est en train d'être fait par le président de la République. Que Les Républicains soient dans une posture d'exclusion, d'ostracisme et de repli sur eux-mêmes, je le regrette. Et ça, ça peut conduire à la mort des Républicains, s'ils n'y prennent pas garde. Je dis "ils", parce que je ne me fais aucune illusion sur le fait que, malgré ma réponse à Bernard Accoyer, je serai sûrement la semaine prochaine, parce que leur décision, de manière assez peu franche d'ailleurs, est déjà prise."

Écoutez l'interview de Sébastien Lecornu, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, invité politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio