single.php

Rama Yade : "L'Etat providence est à bout de souffle"

Par Jérémy Jeantet

Candidate à la présidence de la République, Rama Yade propose une "décentralisation citoyenne" pour pallier les carences de l'Etat dans certains domaines, comme l'emploi ou l'éducation.

Invitée de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Rama Yade, candidate à la présidence de la République, a dévoilé certaines des mesures qu'elle entend porter lors de sa campagne."L'Etat providence est à bout de souffle après avoir aidé à la reconstruction dans l'après-guerre, a assuré l'ancienne ministre. Aujourd'hui, il faut passer à autre chose.""Certains candidats à la primaire, notamment, proposent de supprimer 300 000 fonctionnaires, ou le statut de la fonction publique, a poursuivi Rama Yade, qui prône une autre solution : Je pense que tout projet d'ampleur doit s'inscrire dans une vision d'ensemble. Qu'est-ce qu'on fait de ces fonctionnaires ? On ne peut pas les rayer d'un trait de plume de la carte de France. Il faut porter un projet de société qui leur permette de servir, parce qu'ils sont là pour servir."Elle propose plutôt "une forme de décentralisation citoyenne, c'est-à-dire que l'on passe de l'Etat providence à la société providence, pour établir une société de la coopération où là où l'Etat échoue, dans les missions où il échoue, comme l'insertion des détenus, le placement des chômeurs, le soutien scolaire, que ces missions-là soient déléguées aux coopératives, aux associations, aux entreprises, qui réussiront mieux que l'Etat et qui soient payées aux résultats."Regardez l'interview de Rama Yade, ancienne ministre et candidate à la présidence de la République, invitée de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/