Présidentielle : "Il y aura un 3ème tour électoral" assure Manuel Bompard (LFI)

Manuel Bompard, député européen LFI et directeur de campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Présidentielle
Manuel Bompard, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 15 avril, dans "le petit déjeuner politique".

Stratégie de LFI pour le second tour de la présidentielle, troisième tour électoral, préparation des élections législatives : Manuel Bompard a répondu aux questions de Patrick Roger.

Présidentielle : "Le vote Mélenchon est d'abord un vote d'adhésion"

Jean-Luc Mélenchon aurait pu être au second tour de la présidentielle à 420.000 voix près. Manuel Bompard affirme être "partagé" entre la "déception de ne pouvoir pratiquer un programme qui transforme la vie des gens et la fierté d'avoir réalisé un résultat très important". "Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui a réussi à convaincre le plus d'abstentionnistes de 2017 de revenir aux urnes ". "Le nombre de voix qui manquent est inférieur au nombre de voix obtenues par Fabien Roussel", reconnaît-il. "On ne peut pas faire abstraction de cette dimension". 

Manuel Bompard précise que "le score de Jean-Luc Mélenchon doit surtout à une conviction autour du programme. Il y a peut-être eu dans la dernière ligne droite des électeurs pour le vote utile, mais c'est d'abord un vote d'adhésion", estime-t-il. Le député européen rejette l'idée d'avoir joué la carte communautariste. "Le vote pour Jean-Luc Mélenchon était au contraire un vote d'unité". "J'espère que notre score très important permettra à l'avenir de construire les victoires de demain !"

"Il y aura un troisième tour social et un troisième tour électoral"

Concernant la contestation étudiante contre les résultats du premier tour de la présidentielle, Manuel Bompard estime que "la Sorbonne n'est pas prise en otage. Je comprends les raisons de la mobilisation, le second tour ne règlera aucune des questions. Il y aura une mobilisation dans la rue, je la comprends, je la soutiens", assure le député européen. "Il y a un troisième tour social qui s'annonce et un troisième tour électoral. Restez groupés pour les législatives !" appelle-t-il.

Y aura-t-il une union avec d'autres partis de tendance de gauche pour les législatives ? "On y va avec l'objectif de gouverner ce pays, c'est-à-dire remporter les élections législatives", explique Manuel Bompard. "Avoir une majorité pour appliquer notre programme. Pour constituer cette majorité, je dis aux écologistes, aux communistes : on peut le faire ensemble ! Il faut arrêter les attaques de la campagne présidentielle, et il faut le faire autour d'un programme commun, celui porté par Jean-Luc Mélenchon".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"