Louis Aliot : "la grande leçon de Perpignan est une leçon de tolérance"

Arrivé en tête lors des élections municipales à Perpignan, Louis Aliot a estimé qu'il était le candidat de l'intérêt général, au-delà des clivages partisans.

Louis Aliot sera le prochain maire de Perpignan. © AFP

Louis Aliot était l'invité de Patrick Roger le 29 juin 2020 au cours de la matinale spéciale dédiée aux résultats des élections municipales.

 

"Quand on fait de la pédagogie, on y arrive"

Louis Aliot se réjouit de son résultat et l’attribue aux efforts de pédagogie qu’il a déployés pendant la campagne. "Quand on s’occupe de quelque chose, quand on explique, quand on fait de la pédagogie, on y arrive. Cette victoire prouve que, quelles que soient les appartenances partisanes, des personnes sont prêtes à se mobiliser pour défendre l’intérêt général.

La grande leçon de Perpignan est une leçon de tolérance face à un mur d’intolérance et d’intransigeance au sectarisme absolument abominable défendu par la gauche. Mais avec la compromission et la collusion de cette fausse droite, maintenant ils ont le résultat !"

"Nous étions sur un système d’injustice manifeste"

"Depuis 30 ans, cette droite se fait élire à Perpignan sur des idées. Et pourtant, leur programme est l’inverse de ce qu’ils disent. Nous étions sur un système d’injustice manifeste. Il a fallu 30 ans pour faire tomber ce mur. Maintenant, nous pouvons enfin travailler en bonne intelligence avec l’ensemble des acteurs de la communauté urbaine", a poursuivi Louis Aliot.

À la question de savoir s’il serait vraiment prêt à travailler avec l’ensemble des acteurs locaux, Louis Aliot a répondu : "j’ai toujours tendu la main. On est élu de tous, et de ce point de vue-là il faut tendre la main aux conseillers départementaux, conseiller régionaux et travailler avec eux. Car on ne travaille pas pour soi, on travaille pour l’intérêt général".

"Rassurer les acteurs économiques"

Et la première chose qu’il va faire une fois élu maire ? "Je vais regarder la situation réelle de Perpignan, ses comptes. Puis je vais rencontrer les acteurs du monde économique pour les rassurer. Ensuite, nous avons de gros soucis du côté de la propreté. Et puis la sécurité, qui est un chantier considérable et auquel je vais m’atteler dès mon installation à la mairie."

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !