Les Français sont-ils des Gaulois réfractaires au changement ?

Les Français sont-ils des Gaulois réfractaires au changement ?
AFP

Emmanuel Macron, en visite au Danemark pour trois jours, n’a pas hésité à vanter la flexibilité des Danois, “ce peuple luthérien qui n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement”.

Le président a-t-il eu raison d’effectuer pareille comparaison ? Pour en parler, Sud Radio recevait ce matin Yannick Jadot, député européen écologiste et tête de liste des écologistes à l’élection européenne de 2019. Emmanuel Macron a « évidemment tort de toujours critiquer les Français lorsqu’il est à l’étranger », estime-t-il. « Il peut parfaitement dire les qualités du peuple danois, sans avoir besoin d’afficher une forme de condescendance vis-à-vis des Français. »

« Je pense que l’on est un beau peuple »

Les Français, « moi je les adore », souligne Yannick Jadot. « Ils sont Gaulois. Ils gueulent, ils râlent, mais ce sont aussi les pêcheurs artisans qui se battent contre la pêche électrique, les paysans qui sont en train de défendre notre gastronomie, nos territoires. (...) On est un peuple de solidarité, on aime la gouaille, la gastronomie, la convivialité, mais on aime la politique », s’exclame-t-il avant de conclure : « on aime l’idée qu’on a un message à porter dans le reste du monde, notamment sur les droits de l’homme et les droits de la femme. Je pense que l’on est un beau peuple ».

Comment expliquer que ce peuple soit parfois réfractaire au changement ? « C’est quand on lui propose de la bouillie comptable », juge Yannick Jadot. « Que ce soit le prélèvement à la source, le pouvoir d’achat (...) évidemment que les Français ont la trouille. Évidemment que les Français sont réfractaires parce qu’ils sentent bien que derrière cette bouillie de langage et de comptabilité qu’on leur propose, tout ça justifie le fait que l’on soit réfractaire. »

Les rubriques Sudradio