Jordan Bardella : "Christophe Castaner a failli dans sa mission. Il faut savoir partir"

Jordan Bardella, député européen et vice-président du Rassemblement national, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 7 octobre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Jordan Bardella, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 7 octobre à 7h40.

Jordan Bardella : "Christophe Castaner a failli dans sa mission, je crois qu'il a une responsabilité"

Christophe Castaner est affirmatif : il n'y avait aucun signe dans le dossier de Mickaël Harpon, l'auteur de l'attaque de la Préfecture de police de Paris, qui laissait penser à une radicalisation. "J'ai trouvé son allocution particulièrement pitoyable, confie Jordan Bardella, député européen et vice-président du Rassemblement national, au micro de Patrick Roger, car tous les premiers éléments de l'enquête démontrent exactement l'inverse. On a appris que ce type fréquentait des mosquées salafistes, qu'il avait été signalé en 2015 pour s'être félicité des attentats de 'Charlie hebdo'.

Je crois qu'en politique, il n'y a pas de mauvais soleil, il n'y a que des mauvais chefs. Christophe Castaner a failli dans sa mission, je crois qu'il a une responsabilité. Je l'ai entendu, sur TF1, essayer de se défausser sur les policiers qui ne l'auraient pas signalé de manière assez officielle en 2015. Il a juste dit "bien fait" après les attentats, ce qui me semble être un signe avant-coureur suffisamment inquiétant. Cette situation est particulièrement humiliante pour le renseignement français, cette guérilla islamiste nous est maintenant livrée en notre sein, au sein même de l'administration française".

 

"Quand on a à ce point démontré son incompétence, il faut savoir partir"

"Nous avons réclamé un grand audit national de l'ensemble de nos services publics, afin que tous les individus radicalisés soient écartés : pas suivis ni mutés, mais mis à la porte des services publics. C'est vrai dans la police, mais aussi pour les transports, il y a de plus en plus d'individus radicalisés qui conduisent les bus.

Christophe Castaner a failli dans sa mission ; il est le chef, le patron. Il a failli dans la gestion des Gilets Jaunes, de l'insécurité au quotidien : près de 27.000 policiers dans la rue, qui sont aujourd'hui à bout. On attend aussi des explications sur l'attentat de Villeurbanne en août : que faisait sur le territoire un demandeur d'asile afghan connu sous trois identités différentes et deux dates de naissance ? Quand on a à ce point démontré son incompétence, il faut savoir partir et donner le volant à des gens qui savent faire".

Si Christophe Castaner était remplacé, qu'est-ce que cela changerait ? "Quand on est incapable d'assurer la sécurité des Français, qu'on se défausse en accusant des forces de l'ordre, qui visiblement, selon les témoignages de nombreux policiers, ont reçu des pressions pour ne pas faire remonter le comportement inquiétant de Mickaël Harpon. Il y a eu des failles dans l'appareil d'État, et dans ce cas, il faut savoir prendre ses responsabilités et surtout prendre des mesures. La première serait de réaliser cet audit des services publics et de mettre dehors toutes les personnes qui ont un lien avec le fondamentalisme islamique".

 

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !