Jean-Paul Garraud : "Il faut faire des alliances électorales avec le RN"

Jean-paul Garraud
Jean-Paul Garraud interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 27 mai à 7H40. DR

Jean-Paul Garraud, député européen Rassemblement national, était l’invité politique de Patrick Roger le 27 mai sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Les responsables du Rassemblement national ressentent-ils un peu de déception d’arriver à peine devant la liste de Nathalie Loiseau ? "Le Rassemblement national est le premier parti d'opposition en France, répond Jean-Paul Garraud, ancien magistrat et désormais député européen. Le taux de participation a surpris tout le monde, plus l’effondrement de LFI et de LR, les Verts… Rien de tout cela n’était prévu. Maintenant, il faut analyser tout ceci".

Le RN, le RPR des années 90 ?

"Bien sûr nous aurions préféré être encore plus forts, pour pouvoir changer l’Europe de l'intérieur, estime-t-il. Maintenant, il y a deux forces, les souverainistes d’un côté, les mondialistes de l’autre. Je reconnais une qualité à Emmanuel Macron, même s'il ne l'a pas fait exprès : il a bousculé le champ politique".

"Personnellement, sans avoir changé mes idées, en restant fidèle à mes convictions RPR, je me suis naturellement retrouvé au RN tel qu’il est aujourd'hui, confie Jean-Paul Garraud. J’ai retrouvé énormément d’anciens du RPR et beaucoup de jeunes qui ne sont en rien des extrémistes. Ecoutez ce que disaient les Chirac, Juppé et Sarkozy au début des années 90. C’est exactement ce que nous disons aujourd’hui".

Effectuer des alliances électorales

"Nous avons été au pouvoir et n’avons pas fait ce qui était prévu, estime l'ancien militant RPR. Les Français n'y croient plus, ne veulent plus voter LR. Monsieur Bellamy est un garçon de qualité mais les français n'y croient plus. J'ai trouvé un parti avec des gens fréquentables. En quoi le discours de Laurent Wauquiez et François-Xavier Bellamy était différent de ce que nous disions ?"

Faut-il du coup recomposition de la droite ? "J'y suis favorable. Faisons des alliances électorales ! Une ligne rouge a été tracée. Pourquoi ne serions-nous pas fréquentables ? Bien sûr, c’est un appel à Laurent Wauquiez. Je connais énormément de militants LR déçus ce matin. Ce parti est miné par des divisions profondes qui vont ressortir de plus belle. Oui, Emmanuel Macron doit dissoudre l’Assemblée nationale. Sa politique est illégitime".

Cliquez ici pour écouter “L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio