"Il y a plus de pauvreté chez les très jeunes que chez les retraités"

Martin Bohmert, qui sera élu ce week-end délégué général des Jeunes avec Macron, était l'invité politique de Michaël Darmon.

Thumbnail

"On essaie d'expliquer point par point pourquoi ce n'est pas vrai." Invité politique de Michaël Darmon, Martin Bohmert, qui sera élu ce week-end délégué général des Jeunes avec Macron, a voulu rassurer, notamment, les retraités, qui s'estiment les grands perdants de la politique d'Emmanuel Macron.

"Bien sûr que non, il n'y a pas de perdant, a-t-il assuré. L'idée, c'est qu'on aille tous, individuellement, mieux, dans une société qui ira mieux. Pour faire ça, il faut prendre les gens, leur expliquer pourquoi, ce qu'on est en train de faire, on pense que c'est la bonne solution."

"Emmanuel Macron est au contact des Français, c'est une bonne chose, ça veut dire qu'il y a des choses à expliquer, a indiqué Martin Bohmert, en réaction aux propos vifs échangés par le président de la République avec des retraités cette semaine. On n'est certainement pas en train de dire qu'il y a un conflit entre les générations. On émet simplement le constat qu'il y a plus de pauvreté chez les très jeunes plutôt que chez les retraités. Par contre, ce qu'on veut, c'est remettre de la solidarité entre les générations."

"Notre mouvement, avec Christophe Castaner, et moi dans quelques jours, on a envie de continuer à alimenter la discussion, de savoir ce qu’on va faire après le plan de transformation, a-t-il expliqué. Une fois qu’on aura fait le plan de transformation, il va falloir continuer. On aura d’autres chantiers encore plus grands qui nous attendent, comme la refondation de l’Europe que le président a annoncé."