single.php

Gouvernement Philippe : qui sont les ministres menacés par les législatives ?

Par Benjamin Jeanjean

Dans la foulée de l’annonce du premier gouvernement du quinquennat Macron, l’Élysée a annoncé en fin d’après-midi ce mercredi que les ministres battus lors des prochaines législatives devront démissionner de leur poste.

Thumbnail

Comme prévu, le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler a annoncé ce mercredi après-midi la composition du tout premier gouvernement du quinquennat d’Emmanuel Macron, qui sera donc dirigé par le Premier ministre Édouard Philippe. Un gouvernement qui intègre comme prévu des membres de la société civile, mais qui accorde également une bonne place à la droite, qui maîtrisera la politique économique avec Bruno Le Maire à l’Économie et Gérald Darmanin aux Comptes publics (sans compter le Premier ministre Édouard Philippe). Si cette équipe gouvernementale a déjà beaucoup fait réagir, elle pourrait bien être amenée à évoluer dans quelques semaines, après les élections législatives. Ainsi, l’Élysée a confirmé cette après-midi à l’AFP que les ministres qui seront également candidats à ces élections devront démissionner du gouvernement si jamais ils étaient battus dans leur circonscription. Ils sont six dans ce cas, et non des moindres.  

Richard Ferrand et Christophe Castaner, les fidèles de la première heure

Fidèle parmi les fidèles d’Emmanuel Macron, Richard Ferrand sort d’un quinquennat où il aura assuré le rôle de député PS de la 6e circonscription du Finistère. Réinvesti dans cette même circonscription par La République en marche, il brigue une nouvelle victoire électorale, lui qui a été nommé ce mercredi ministre de la Cohésion des Territoires. Lui aussi membre du cercle rapproché du Président, Christophe Castaner est aujourd’hui secrétaire d’État en charge des relations avec le Parlement, et porte-parole du gouvernement. Le candidat malheureux aux dernières élections régionales en Paca se présentera dans un mois dans la 2e circonscription des Alpes de Haute-Provence, là aussi sous le label LREM.

Marielle de Sarnez et Mounir Mahjoubi dans l’arène parisienne

Désormais ministre en charge des Affaires européennes, Marielle de Sarnez (proche de François Bayrou), est, elle, candidate dans la 11e circonscription de Paris. Estampillée MoDem, celle qui est députée européenne depuis 1999 sera également soutenue par LREM. Membre de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron, Mounir Mahjoubi a été bombardé ce mercredi secrétaire d’État au Numérique. Il devra lui aussi se battre pour garder sa place en remportant la 16e circonscription de Paris.

Bruno Le Maire va-t-il affronter un candidat LR dans l’Eure ?

En-dehors des cercles de LREM, deux autres membres du gouvernement devront affronter le vote des Français. Annick Girardin, ministre de l’Outre-mer, sera en lice à Saint-Pierre-et-Miquelon. Enfin, Bruno Le Maire sera au centre de toutes les attentions. Celui qui vient de se faire exclure des Républicains se présentera dans la 1ère circonscription de l'Eure. Aucun candidat LREM n’était prévu face à lui. Mais avec les événements d’aujourd’hui, il y a fort à parier que Les Républicains investiront un nouveau candidat…

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/