Éric Zemmour officiellement candidat à la présidentielle 2022

Ce mardi, Éric Zemmour a déclaré officiellement sa candidature à la prochaine élection présidentielle de 2022.

Son annonce s'est fait attendre, elle est enfin officielle. Éric Zemmour, qui a multiplié les interviews ces derniers mois, vient ce mardi midi, de se déclarer candidat à la prochaine élection présidentielle de 2022. 

"Il n'est plus temps de réformer la France mais de la sauver. C'est pourquoi, j'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle. J'ai donc décidé de solliciter vos suffrages pour devenir votre président de la République". Ce sont pas ces mots, dans une vidéo youtube longue d'une dizaine de minutes, qu'Éric Zemmour a officialisé son choix.

Le désormais néo candidat à la présidence de la République a expliqué pour "que nos enfants et nos petits enfants ne connaissent pas la barbarie, pour que nos filles ne soient pas voilées et que nos fils ne soient pas soumis, pour que nous puissions leur transmettre la France telle que nous l'avons connue et reçue de nos ancêtres pour que nous puissions encore préservés nos modes de vies, (...) pour que les Français restent des Français".

Cette officialisation a été un long suspense de plusieurs mois. Invité de Sud Radio en septembre dernier, Éric Zemmour avait fait entrevoir les prémices de ce qui n'était alors qu'un simple secret de polichinelle. Il racontait à notre micro un échange avec son fils qui le poussait à "agir" et qu'il ne restait plus qu'à "prendre la décision finale".

"Je fais le bon diagnostic depuis 30 ans" expliquait Éric Zemmour sur Sud Radio

S'il assume faire de la question identitaire son cheval de bataille, il sait que pour devenir président de la République, il devra convaincre sur bien des thématiques. "Je fais le bon diagnostic depuis trente ans, quand tout le monde se trompait" avait-il expliqué sur Sud Radio."Ce n'est pas parce que je considère que la question migratoire et identitaire est la plus importante - parce qu'il en va de la survie du pays - que je méprise l'économie, les conditions matérielles de vie du pays et des gens qui subissent un déclin manifeste".

Marine Le Pen est repassée devant lui dans les intention de vote

Les sondages faisaient d'Éric Zemmour un candidat de second tour avec Emmanuel Macron. Le polémiste et désormais candidat à l'élection suprême devançait Marine Le Pen avant finalement de voir le soufflet retomber d'un coup. Redondant dans ses prises de paroles, pris dans une dernière polémique sur le doigt d'honneur, Zemmour a vu sa côté de popularité redescendre dans les intentions de votes. Selon un dernier sondage Ifop pour le Journal du Dimanche et Sud Radio, il se trouve entre 14 et 15% alors que la candidate RN se situe autour des 19% en fonction des différents scénarios liés au candidat(e) LR.

Éric Zemmour a donc désormais un peu moins de 5 mois devant lui pour construire, convaincre, remobiliser et fédérer afin de faire de sa candidature un succès.

À lire aussi :

Éric Zemmour : Pourquoi me faire confiance ? "Parce que je fais le bon diagnostic depuis trente ans"