Des militants heureux: "La jeunesse a fait le choix de l'écologie"

Yannick Jadot
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

La surprise du résultat des élections européennes:  la troisième place d'EELV. La liste conduite par Yannick Jadot obtient 13,47%, loin devant LR et le PS. Ce score est en forte hausse par rapport à celui de l’élection de 2014, où les écologistes étaient arrivés cinquièmes et n’avaient remporté que 8,95 % des suffrages. EELV dépasse donc son objectif et entend désormais peser au parlement européen.

Reportage au QG de campagne d' EELV à Toulouse de Christine Bouillot 

Pas de triomphalisme au siège des écologistes toulousains. Une poignée de militants regroupés sagement devant l'écran de télévision. Pour Christine Arrighi, 50e sur la liste, EELV reste la référence en matière d'écologie politique: "Le message de l'écologie, c'est pas juste du green-wahing. Ce n'est pas juste sur une personne qu'on bâti une conviction, et encore moins une politique."

Encore verts, et déjà verts

Le score est en-effet élevé, dépassant largement Les Républicains et la France insoumise. Antoine Maurice, chef de file EELV à Toulouse, savoure ce score: "Il témoigne d'une envie d'écologie comme une alternative à la politique menée, et puis on a vu ces derniers temps la jeunesse mobilisée avec les marches pour le climat. On peut supposer que la jeunesse a fait le choix de l'écologie dans cette élection européenne." La jeunesse, c'est effectivement l'une des explications de ce score élevé. EELV est en tête chez les 19-24 ans. Raphaël, 20 ans, a justement voté pour la première fois, et il se réjouit de voir "tous ces députés écologistes partout en Europe", dont certains "très jeunes". Au delà des européennes, le score des écologistes pourrait s'avérer l'un des enjeux des prochaines élections municipales.

Les rubriques Sudradio