Danièle Obono : "c'est Monsieur Castaner qui doit des excuses à la population et à la police républicaine"

Danièle Obono, députée La France Insoumise de Paris, était l’invitée du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 26 septembre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Danièle Obono, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio le 26 septembre à 7h40.

Danièle Obono : "on a un président, une majorité, pour qui les gens sont bons à travailler jusqu'à en crever"

Emmanuel Macron sera jeudi 26 septembre après-midi à Rodez pour lancer le grand débat sur les retraites. Est-ce une bonne formule d'aller dialoguer avec les Français ? "C'est une formule de communication ! estime Danièle Obono, députée La France Insoumise de Paris. Ce grand débat qui n'en finit pas a pour moi surtout pour objectif de faire durer le plus longtemps possible avant d'asséner le coup final et une tentative à nouveau de noyer le poisson et de se faire à peu de frais une pré-campagne électorale pour les municipales. Depuis deux ans, il sait très bien quel est le positionnement. Les gens ont du mal à trouver du travail, ils cumulent plusieurs emplois, beaucoup de personnes seront à la retraite alors qu'ils n'ont pas travaillé pendant des années".

Si Emmanuel Macron tranchait dès maintenant et prenait une décision sans de nouveau discuter, on dirait qu'il n"écoute pas la France, les corps intermédiaires. "On verra ce qu'il ressort et ce que nous aurons ou pas à discuter à l'Assemblée nationale. On a un président de la République qui, depuis deux ans, prétend être à l'écoute, mais il est surtout à l'écoute de lui-même. Le Grand débat a été un interminable monologue où il a fait une pré-campagne pour les élections européennes. On est en désaccord avec la stratégie de Monsieur Macron. Cette idée que, parce qu'on vit plus longtemps, il faudrait travailler plus longtemps est un non-sens. On sait qu'une des raisons pour lesquelles on vit plus longtemps, c'est parce que dans l'histoire de l'humanité, on a progressivement travaillé de moins en moins. On a un président, une majorité, pour qui les gens sont bons à travailler jusqu'à en crever. La question c'est quel choix économique on fait pour relancer l'activité, parce qu'au final, la retraite c'est le salaire socialisé. Il faut créer des emplois : le travail, il y en a".

 

"C'est M. Castaner qui doit des excuses à la population et à la police républicaine"

En réaction à Christophe Castaner, qui demande à Jean-Luc Mélenchon de présenter ses excuses pour les esclandres lors des perquisitions visant la France insoumise, Danièle Obono estime que "Monsieur Castaner est le dernier à pouvoir se permettre ce type de déclaration. Allez dire ça à la famille de Zineb Redouane. Cet homme n'a jamais prononcé le nom de cette femme, cette grand-mère qui a reçu un projectile lors d'une manifestation. Elle était à sa fenêtre, elle est morte. Jamais il n'a prononcé son nom. Il devrait des excuses à la famille de Steve Caniço. On parle du responsable politique qui a une stratégie de maintien du désordre social, qui n'a aucune maîtrise en vérité.

Ce n'est pas faire son travail que de commettre des violences, et quand on use de manière disproportionnée d'un pouvoir extrêmement important que la société confie aux forces de police.

Depuis deux ans que nous sommes à l'Assemblée nationale, nous avons porté des amendements sur les heures supplémentaires des policiers pour qu'ils soient payés, sur le burn-out des policiers. Alexis Corbière a présenté au nom de notre groupe une demande de commission d'enquête sur le suicide des policiers. Nous avons toujours défendu le service public de la police républicaine. Nous, nous parlons de gardiens de la paix. Et ce qu'est en train de faire M. Castaner et M. Macron pour défendre coûte que coûte sa politique en faveur des riches, c'est salir la police républicaine, lui faire-faire n'importe quoi, et laisser commettre des actes qui déshonorent tout le monde. C'est M. Castaner qui doit des excuses à la population et à la police républicaine.

 

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !