Commission des finances : "Coquerel veut la transformer en AG de Tolbiac !" Jean-Philippe Tanguy

Jean-Philippe Tanguy, député RN de la Somme et membre du bureau national du RN, candidat à la présidence de la commission des finances, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

commission des finances
Jean-Philippe Tanguy, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 29 juin, dans "le petit déjeuner politique".

Bataille pour la tête de la commission des finances, match RN-NUPES : Jean-Philippe Tanguy, ancien compagnon de route de Nicolas Dupont-Aignan, a répondu aux questions de Patrick Roger.

Commission des finances : "Entre Monsieur Coquerel qui veut transformer la commission en AG de Tolbiac et moi, il n'y a pas photo"

L'élection à la présidence de la commission des finances, qui revient en général au principal groupe opposition, aura lieu jeudi 30 juin. Éric Coquerel est le candidat pour la NUPES. Jean-Philippe Tanguy, candidat pour le RN, dénonce "le comportement de NUPES". "Ils tirent avantage de tout et ils utilisent les failles du règlement au lieu de se conformer à l'esprit républicain des institutions. Au lendemain de ces élections, tout le monde a pris acte sauf Monsieur Mélenchon que c'est le RN qui est le premier groupe d'opposition. La NUPES c'est 4 groupes qui n'ont pas les mêmes positons sur les questions budgétaires et fiscales ! souligne Jean-Philippe Tanguy. Quand ça les arrange ils veulent être 4 groupes, ou 1 seul pour la présidence". Le député "prend le pari qu'à la rentrée ils seront 4 groupes et se seront chamaillé !"

Pour Jean-Philippe Tanguy, "les Républicains doivent prendre leurs responsabilités. Ils ont perdu les élections, qu'ils se conforment à la tradition républicaine. Monsieur Larcher, qui est un adversaire historique du RN, a indiqué la marche à suivre au lendemain des élections". "Entre Monsieur Coquerel qui a fait 20 ans de LCR et qui veut transformer la commission en AG de Tolbiac et moi, il n'y a pas photo sur les valeurs et le comportement ! J'alerte mes collègues du parlement : attention à ne pas faire commencer cette Assemblée par une manoeuvre d'appareils qui dégoûteraient les gens". "J'ai des compétences, Monsieur Coquerel a annoncé vouloir faire de l'obstruction". "Il faut arrêter de faire du cinéma, les Français veulent qu'on se mette au boulot !"

 

 

Jean-Philippe Tanguy : "Le parti du peuple, c'est le RN"

Première journée à l'Assemblée nationale mardi 28 juin, inédite et historique avec 89 députés RN. Le député LFI Louis Boyard a refusé de serrer la main de son homologue du RN Philippe Ballard. "Le comportement anti républicain de NUPES était attendu et assez anecdotique souligne Jean-Philippe Tanguy. Il y avait une bonne ambiance, tout le monde était assez fiers de cette Assemblée qui représente enfin la diversité des opinions des Français. C'est ça le grand enjeu et non la NUPES qui veut décider qui est gentil et qui est méchant. Surtout quand Louis Boyard se vante d'avoir vendu de la drogue" tacle-t-il.

"La ligne que nous incarnons est celle que que nous avons présentée aux électeurs affirme le député. On nous a reconnu que les députés que nous présentons sont les plus représentatifs de la diversité sociale. Plus que NUPES qui prétendent représenter le peuple, le parti du peuple c'est le RN. C'est donc tout naturel qu'on se comporte correctement. Ce sont aussi nos valeurs" précise Jean-Philippe Tanguy qui vient du Gaullisme. "La 5è République est un texte sacré, ce sont des institutions stables, il n'y a pas à se comporter comme des pirates ou des malotrus".

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"