Carole Delga : "C'est cette gauche du réel qui est encouragée, c'est un beau moment"

Carole Delga, présidente socialiste de la région Occitanie conserve son siège avec 57,7 des voix, dans une triangulaire face au candidat du RN Jean-Paul Garraud, 22% et le député LR du Lot Aurélien Pradié qui récolte 19% des suffrages. Avec ce score dans une triangulaire, Carole Delga est devenue la présidente la mieux élue de France.

La présidente PS d'Occitaniec Carole Delga, après le second tour. (Lionel BONAVENTURE / AFP)
Reportage de Christine Bouillot

 

Quelques minutes après 20 heures, Carole Delga se présente sous les acclamations de ses partisans place du capitole. Entre les deux tours, Carole Delga progresse de près de 20 points. Elle y voit la reconnaissance de son bilan et des valeurs de la République qu’elle entend défendre.

"C'est vrai que ça m'oblige et ça m'engage à encore plus défendre ma population. Ça me donne encore plus de niaque pour travailler pour eux, leur amener des solutions. C'est cette gauche du réel qui est encouragée, c'est un beau moment..."

 

Forcément, ce résultat positionne aussi Carole Delga comme figure montant du PS pour 2022, son directeur de campagne, Kamel Chibli. "Elle incarne une gauche réaliste, ambitieuse, progressiste. Une gauche qui n'a pas peur de l'entreprise, une gauche qui n'a pas peur de traiter les problèmes de sécurité. Et effectivement ce score lui donne une responsabilité importante sur le plan national, et notamment c'est une voix qui, à mon avis va compter ces prochains jours et ces prochaines semaines." Carole Delga qui réalise le grand chelem dans tous les départements, ce qui n'est pas pour déplaire à sa tête de liste dans le Tarn, l’ex-international de rugby Yannick Jauzion, qui ressent de nouveau " faire partie d'un collectif, d'une équipe..." Une élection et un score qui redonnent un peu d’espoir au Parti socialiste.

 

"Quand certains se disaient: elle se bat trop contre l'extrême droite, elle est trop dure sur la laïcité... Je l'ai entendu, tout ça. Ils ont eu tort et j'ai eu raison. L'extrême droite, elle doit être combattue en face à face, par la démonstration que ce sont des méthodes, un projet dangereux pour la République, et on doit toujours défendre la République. Moi, j'ai projeté les caricatures de Charlie Hebdo, parce-que j'ai tenu à rappeler qu'en France, la loi est au dessus la loi." - Carole Delga

 

Carole Delga dans le Grand Matin Sud Radio, au lendemain de sa réélection, revient sur les raisons de sa victoire, l'absention mais aussi sur l'horizon 2022, lorsqu'elle évoque "un projet de société avec les maires de la gauche du réel : Michaël Delafosse, Anne Hidalgo, Johanna Rolland et Mathieu Klein.