single.php

Bruno Retailleau : "Pas d'incompatibilité entre Bayrou et Fillon"

Par Jérémy Jeantet

Le président du conseil régional des Pays de la Loire et président du groupe Les Républicains au Sénat a assuré qu'un rapprochement entre François Bayrou et François Fillon était possible, mais sur la base du projet défendu par le vainqueur de la primaire et "sans petite tambouille dans les arrières-boutiques".

François Fillon ne compromettra pas son programme pour obtenir le ralliement de François Fillon. C'est le message envoyé par Bruno Retailleau sur le plateau de Territoires d'Infos, dans le Grand Matin Sud Radio et sur Public Sénat, au lendemain de l'interview du président du MoDem dans le JT de France 2, annonçant qu'il n'excluait pas une candidature à la présidentielle."Je pense qu'il n'y a pas du tout d'incompatibilité, notamment sur le plan personnel, entre François Bayrou et François Fillon, a assuré le président du conseil régional des Pays de la Loire. Par contre, François Fillon l'a dit, on n'est pas sous la IVe République, mais sous la Ve. Il a un projet, il a une ligne et il n'y aura pas, dans les arrières-boutiques, des petites tambouilles."Sur la compatibilité du projet de François Fillon avec le centre, Bruno Retailleau s'est dit confiant sur le fait que "François Fillon n'aura aucun souci à faire une union avec les centristes".Interrogé sur le projet de loi du Gouvernement visant à interdire les sites internet qui font de la désinformation sur l'IVG, le président du groupe LR au Sénat a expliqué son opposition à ce texte : "Nous le rejetterons pour deux raisons. D'abord, il est parfaitement contraire à la liberté d'expression, liberté garantie par la Constitution, et il est aussi contraire, je crois, à l'esprit de la loi Veil, qui permettait une information, y compris sur les alternatives. Pour moi, c'est un très mauvais texte.""Si ce texte était voté par l'Assemblée nationale, il est évident que le Conseil Constitutionnel aurait à l'examiner", a poursuivi Bruno Retailleau, regrettant au passage que "la gauche et les médias imposent des sujets qui n'en sont pas pour les Français".

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
06H
03H
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/