Arnaud Robibet : "je demande au président de la République de réunir les maires des grandes villes de France"

Arnaud Robinet, maire (LR) de Reims, était l'invité de Christine Bouillot dans le "12-13h de l’été" le 24 août 2021 sur Sud Radio.

Arnaud Robinet, invité du "12-13h de l'été".

La France, peut-elle accueillir mille Afghans ? "Bien sûr que la France peut accueillir mille Afghans. Il ne faut pas limiter le nombre de réfugiés afghans accueillis par la France à ce millier qui arriveront par le pont aérien", a répondu Arnaud Robibet.

Réfugiés afghans : "on ne peut pas laisser les maires s’occuper de tout"

"J’ai été l’un des premiers à dire que la ville de Reims prendrait sa part dans l’accueil des réfugiés afghans. Je dénonce cependant les initiatives personnelles des maires qui annonçaient qu’ils accueilleraient des réfugiés afghans. Je dis que la politique migratoire doit être menée par l’État et l’Europe. Par solidarité, nous devons accueillir celles et ceux qui nous ont aidés, accompagnés en Afghanistan. Mais au-delà, c’est véritablement une politique migratoire. Il faut bien sûr un accompagnement social (la santé, l’école), donc je dis : il faut faire extrêmement attention.

Ce que je demande au président de la République, c’est de réunir les maires des grandes villes de France pour regarder comment on travaille main dans la main avec l’État, parce qu’on ne peut pas laisser les maires s’occuper de tout", a déclaré Arnaud Robinet.

"Le sujet de l’immigration sera un grand sujet dans les semaines et mois à venir"

"Nous connaissons les limites en termes de diplomatie et d’accords entre pays. En France, quand on accueille quelqu’un en asile politique, il est très difficile de l’expulser. Au-delà du dossier des réfugiés afghans, il faut revoir notre politique migratoire. Il est évident que le sujet de l’immigration sera un grand sujet dans les semaines et mois à venir. C’est un sujet de politique intérieure aujourd’hui.

On a vu des partis de droite et d’extrême-droite s’emparer du sujet. Je retiens une chose : les services de renseignement ont fait leur job parce qu’ils ont détecté cet individu proche des Talibans. Il n’est pas passé à travers les mailles du filet. Il faut aussi leur rendre hommage.

En revanche, celles et ceux qui ne respectent pas les valeurs de la République française, qu’ils ont commis des actes pénalement repréhensibles et qui peuvent être des menaces pour la sécurité des Français doivent être expulsés manu militari", a poursuivi Arnaud Robinet.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !