Parlons Vrai chez Bourdin : Saïd Ouichou, médecin à Marseille: "On a tenté d'incendier mon cabinet"

Plusieurs fois agressé, un médecin quitte les quartiers nord de Marseille pour fuir l'insécurité. Saïd Ouichou était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le vendredi 30 septembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Marseille
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast. GERARD JULIEN / AFP

"Parlons Vrai chez Bourdin" : l'insécurité dans les quartiers nord de Marseille touchent tous ses habitants, jusqu'aux professionnels de santé. Saïd Ouichou, médecin de quartier depuis quinze ans a décidé de fermer son cabinet et de quitter le secteur après plusieurs agressions. 

 

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Un sentiment d'insécurité inacceptable"

Depuis quinze ans, Saïd Ouichou exerce dans les quartiers nord de Marseille. S'il a décidé de dévisser sa plaque, le médecin s'installe quelques kilomètres plus loin, toujours dans le XVe arrondissement "pour ne pas abandonner mes patients", mais "dans un secteur plus calme". Le docteur prend ses dispositions contre l'insécurité et a opté pour "une structure collective et des locaux sécurisés".

De quoi retrouver de meilleures conditions pour exercer. "Je consacre toute mon énergie à gérer des problèmes de sécurité, de flux des patients", déplore Saïd Ouichou qui espère désormais pouvoir la consacrer aux soins. "Quand quelqu'un arrive au cabinet et que je ne me sens pas en sécurité, c'est un sentiment inacceptable", témoigne-t-il. Plusieurs fois agressé, son local a même été visé par une tentative d'incendie. "J'ai porté plainte plusieurs fois, classées sans suite systématiquement", dénonce le docteur, impuissant.

 

À Marseille, "plusieurs médecins ont décidé de partir"

Des situations qui se répètent et qui touchent ses confrères. "Plusieurs médecins ont décidé de dévisser leur plaque et de partir", confie le Saïd Ouichou. L'insécurité dans ces quartiers datent pourtant de plusieurs années. "Quand on la voit arriver, on essaie de s'adapter", explique-t-il, déplorant que ce soit aux "citoyens honnêtes de s'adapter et de trouver des moyens d'évitement". Pendant ce temps, les délinquants vivent "dans l'impunité et se permettent tout".

Les habitants sont à bout. Il y a quelques mois, une expédition punitive a été perpétrée dans le quartier. "Un groupe d'individus a tabassé des gens au hasard en pleine rue", témoigne le docteur marseillais. "C'est un quartier de non-droit", s'insurge-t-il, appelant les élus locaux à prendre des "dispositions concrètes" pour ces secteurs trop souvent délaissés au profit des autres quartiers de Marseille. "Il faut arrêter de cultiver cette inégalité qui vole la sécurité à la population", estime Saïd Ouichou.

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”