Vers une montée des tensions entre l’administration Trump et l’Onu ?

Donald Trump
Donald Trump

Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a mis en garde ce jeudi le Conseil des droits de l’homme contre un départ des États-Unis. Dans la foulée, Donald Trump a annoncé son intention de supprimer le financement américain des programmes de l’Onu pour le climat.

"America First". L’un des slogans préférés de Donald Trump durant sa campagne électorale est en train d’être appliquée à la lettre par son administration dans la gestion des affaires internationales. Dans une lettre envoyée à huit groupes de défense des droits humains, le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, a ainsi menacé de quitter le Conseil des droits de l’homme des Nations unies. "Bien que ce soit peut-être la seule organisation de ce genre consacrée aux droits de l'homme, le Conseil des droits de l'homme doit passer par des réformes considérables pour que nous puissions continuer à y participer", indique-t-il notamment dans cette lettre, expliquant par ailleurs que l’administration américaine continuait "d'évaluer l'efficacité du Conseil des droits de l'homme des Nations unies".

Tillerson dénonce "l’agenda biaisé" du Conseil des droits de l’homme envers Israël

La cause de ces réserves se situe dans la politique de l’Onu envers Israël, pays que Donald Trump a juré de défendre devant les Nations unies et qui est fréquemment l’objet de résolutions critiques. Selon Rex Tillerson, les États-Unis poursuivront ainsi leur "objection forte et de principe à l'égard de l'agenda biaisé du Conseil contre Israël". De son côté, le porte-parole de l'Onu, Stéphane Dujarric, a assuré que "les États-Unis [étaient] partie intégrante du Conseil des droits de l'homme. Il est important que tous les pays participent à ses travaux".

Trump coupe le financement des programmes de l’Onu sur le climat

Mais le Conseil des droits de l’homme n’est pas la seule émanation de l’Onu dans le viseur du nouveau président. Ainsi, dans le cadre de la présentation ce jeudi de son premier budget, Donald Trump a fait savoir qu’il proposait de supprimer le financement des programmes de l'Onu liés à la lutte contre le changement climatique. Le pensionnaire de la Maison Blanche préconise notamment de mettre fin à la participation américaine au Fonds vert de l'Onu pour le climat (Green Climate Fund). Une coupe budgétaire qui pourrait en appeler d’autres, Rex Tillerson affirmant ce jeudi que les dépenses du Département d’État avaient atteint un niveau "intenable".

(Avec AFP)

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio