Ukraine : début des référendums d'auto-détermination en Ukraine

Aujourd’hui a lieu le début des référendums dans les régions séparatistes d’Ukraine. Depuis 5h ce matin et pendant quatre jours, les autorités russes vont sonder les habitants du Donbass, du Kherson et de Zaporija pour savoir si les habitants de ces régions souhaitent être rattachés à la Russie

FRANCOIS GUILLOT - AFP/Archives

« Souhaitez-vous voir votre région rattaché à la Russie ? » Voici la question auquel des milliers d'ukrainiens vont devoir répondre pour les prochains jours. L'annexion de ces territoires représenteraient une nouvelle escalade majeure dans le conflit ukrainien. Ce référendum est une utilisation des méthodes démocratiques par Vladimir Poutine pour parvenir à ces fins. Si l’Ukraine venait à continuer le conflit dans ces zones, cela serait l'équivalent d'une attaque directe sur son voisin.

Une perspective qui serait aussitôt sanctionné par la Russie qui a, une nouvelle fois, brandie la menace nucléaire. Ce référendum implique aussi autre chose, les hommes des régions annexés pourraient aussi devenir éligibles à la conscription russe.

C’est pourquoi certains habitants de Zaporija par exemple commencent à fuir leur région pour éviter d’être enrôlés de forces dans un conflit fratricide.

Des spectacles que l’on voit aussi en Russie où beaucoup d’hommes entre 18 et 65 ans se massent aux frontières pour échapper au recrutement.

Quoiqu’il en soit la communauté internationale ne reconnaîtra pas ses référendums. Emmanuel Macron à parler de « parodie » démocratique tandis que Volodymyr Zelensky a parlé de « simulacres » de référendums.

Un scénario qui n’est pas sans rappeler l’annexion de la Crimée en 2014.