single.php

Gérald Maradan : "La décision de Trump sur l’Accord de Paris est politique"

Par Benjamin Jeanjean

PDG et co-fondateur d’EcoAct, Gérald Maradan était l’invité ce matin du Grand Matin Sud Radio. S’il regrette la probable décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris, il assure que le mouvement de fond en faveur des énergies renouvelables ne sera pas stoppé.

Thumbnail

C’est un grand coup de pied dans la fourmillière que s’apprête à frapper Donald Trump. Selon la plupart des médias outre-Atlantique, le président américain annoncera ce jeudi soir (heure française) son intention de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris issu de la Cop21. Invité du Grand Matin Sud Radio, Gérald Maradan est PDG d’EcoAct, qui accompagne les entreprises dans leur stratégie énergétique et climatique. Selon lui, cette décision est surtout politique. "On sait que la majorité des Américains sont pour que les États-Unis restent dans l’Accord de Paris. C’est une décision politique. Donald Trump veut se mettre en avant et a choisi le climat pour être sur le devant de la scène. (…) Il a pris cette position-là pendant la campagne, et comme il est jusqu’au-boutiste, il insiste et veut montrer qu’il va vraiment le faire", a-t-il déclaré.

"Les entreprises savent qu’elles doivent s’adapter au changement climatique"

Alors que le but de l’Accord de Paris est "d’aller vers la neutralité carbone, de rester sous les deux degrés et de piloter l’ensemble de la politique internationale sur le climat pour les 100 prochaines années", Gérald Maradan ne pense pas que cette décision de Donald Trump stoppera le mouvement de fond actuel. Il s’appuie notamment sur le cas d’ExxonMobil, géant américain de l’énergie, qui a plaidé pour rester dans l’Accord de Paris.

"Les entreprises savent qu’elles doivent s’adapter au changement climatique. Elles en voient les conséquences au jour le jour, donc il y a un intérêt économique direct pour elles. Il y a 777 000 emplois créés aujourd’hui pour les énergies renouvelables et une croissance très forte dans ce secteur aux États-Unis, 17 fois plus grande que dans le reste de l’économie américaine. On sait aujourd’hui que les énergies renouvelables sont beaucoup plus rentables que le charbon. Cela va continuer aux États-Unis. Ce qui est dommage, c’est que c’est la Chine qui va en profiter en vendant ses panneaux solaires au détriment de l’Amérique", a-t-il prédit.

Réécoutez ici l’intégralité de l’interview de Gérald Maradan dans le Grand Matin Sud Radio.

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/