État Islamique : les États-Unis considèrent Abou Bakr el-Baghdadi toujours vivant

Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de l'Etat Islamique (©AL-FURQAN MEDIA - AFP)
Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de l'Etat Islamique (©AL-FURQAN MEDIA - AFP)

Alors que l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme a annoncé cette semaine que le chef de l’État Islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi, était mort, les États-Unis restent officiellement très prudents.

Déjà annoncé "peut-être" mort il y a plusieurs semaines par l’armée russe suite à un raid qu’elle avait mené, le chef de l’État Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, a une nouvelle fois été annoncé mort cette semaine par l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, une ONG syrienne. Face au repli territorial de l’organisation terroriste tant en Irak, où elle a perdu son fief de Mossoul, qu’en Syrie, où sa capitale Raqqa est assiégée, le sort du calife autoproclamé est en effet sur toutes les lèvres désormais.

Jim Mattis : "Ni confirmer, ni démentir"

Réagissant à cette nouvelle annonce concernant Abou Bakr al-Baghdadi, les États-Unis ont préféré se montrer prudents, assurant n’avoir aucune preuve du décès certifié du leader jihadiste. "Si nous savions, je vous le dirais. À cet instant, je ne peux ni confirmer ni démentir. Nous considérons qu'il est toujours vivant et pour l'instant je ne peux pas prouver le contraire", a ainsi déclaré ce vendredi le ministre américain de la Défense, Jim Mattis.

(Avec AFP)

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio