Corée du Nord : les États-Unis s’impatientent, une action militaire pas écartée

Kim Jong-Un, dictateur de la Corée du Nord (©STR)
Kim Jong-Un, dictateur de la Corée du Nord (©STR)

Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a confié ce vendredi que les États-Unis étudiaient la possibilité d’avoir une nouvelle attitude envers la Corée du Nord.

Plutôt dans l’ombre depuis l’investiture de Donald Trump en tant que 45e président des États-Unis, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson commence lentement mais sûrement à sortir du bois. Celui qui était encore récemment PDG du mastodonte des hydrocarbures ExxonMobil est ainsi actuellement en Corée du Sud pour une visite officielle. Après s’être notamment rendu dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées, le chef de la diplomatie américaine a notamment tenu un point presse conjoint avec son homologue sud-coréen Yun Byung-se.

"La politique de patience stratégique est terminée"

Au cours de ce point presse, Rex Tillerson a bien évidemment évoqué le cas de la Corée du Nord, qui multiplie essais militaires et provocations envers la Corée du Sud et le Japon. Selon lui, l’attitude des États-Unis vis-à-vis du régime totalitaire nord-coréen pourrait changer à l’avenir. "La politique de patience stratégique est terminée. Nous explorons une nouvelle gamme de mesures diplomatiques, sécuritaires et économiques. Toutes les options sont sur la table", a-t-il déclaré.

Une action militaire, "option sur la table"

Si l’arsenal militaire de la Corée du Nord invite à la prudence vis-à-vis d’une possible escalade, le secrétaire d’État n’a pas totalement écarté l’idée d’une action militaire contre Pyongyang. "Certainement, nous ne voulons pas que les choses en viennent au conflit militaire. S'ils élèvent le niveau de menace de leur programme d'armements à un niveau qui nécessite à nos yeux une action, alors, cette option sera sur la table", a-t-il averti. Dans la foulée de cette réunion, Donald Trump a de son côté fustigé sur Twitter l'attitude de la Chine dans le dossier nord-coréen. "La Corée du Nord se comporte vraiment mal. Ils "jouent" avec les Etats-Unis depuis des années. La Chine a peu fait pour aider !", a-t-il tweeté. 

(Avec AFP)

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio