Une feuille d'imposition de Donald Trump est entre les mains des journalistes

Le Président Trump dans le Bureau ovale
Le Président Trump dans le Bureau ovale

Après une traque frénétique, qui dure depuis l'année 2016, les médias ont enfin posé leurs pognes sur la feuille d'imposition de Donald Trump. De fait, il n'y avait manifestement pas besoin de s'exciter autant, puisque le papier aurait été déposé tranquillement au domicile d'un journaliste d'investigation indépendant.

C'est sans apporter plus de précisions que David Cay Johnston, puisqu'il s'agit de ce monsieur, affirme avoir reçu le document chez lui. Bien entendu, il n'aura pas fallu longtemps pour que l'objet trouve son chemin jusqu’aux chaînes de télévision. En l'occurence sa première apparition à l'écran se fit au cours de l'émission The Rachel Maddow Show sur la chaîne américaine MSNBC, où la journaliste Rachel Maddow brandissait fièrement le formulaire 1040, contenant les détails de l'impôt du président Donald Trump sur l'année 2005.

Les Américains sont donc contents d'apprendre qu’en 2005, le milliardaire a payé un total de 36,5 millions de dollars d'impôt pour un revenu de 152,7 millions de dollars, ce qui correspond à un taux de 25 % environ. Pour ceux qui s'intéressent au détail de l'opération, 5,3 millions de dollars sont à destination de l'impôt fédéral sur le revenu, auxquels on peut additionner 31 millions de dollars d'un impôt minimum alternatif.

Une fiche d’impôt qui date de 2005

Alors que la journaliste se congratulait sur Twitter, la Maison Blanche en a profité pour prendre les devants, en publiant le dit document quelques minutes avant l'émission. Ce dernier était assorti d'une petite déclaration d'un responsable de l'exécutif, qui, sous couvert d'anonymat, a dit : "Avant d'être élu président, M. Trump était l'un des hommes d'affaires le plus sûr du monde, qui avait la responsabilité envers son entreprise, sa famille et ses employés de ne pas payer plus de taxes qu'il n’était légalement demandé. Ceci dit, M. Trump a payé 38 millions de dollars, même après avoir pris en compte une dépréciation de grande ampleur pour des constructions, dans le cas d'un revenu de plus de 150 millions de dollars, tout en payant 10 millions de dollars de plus dans d'autres taxes".

L'exécutif anonyme conclue par ceci : "Malgré le montant élevé des revenus et de l'impôt payé, il est totalement illégal de dérober et de publier des déclarations de revenus. Les médias malhonnêtes peuvent continuer d'en faire leur agenda, tandis que le Président se concentrera sur le sien, qui inclut une réforme de l'impôt qui profitera à tous les Américains." Toujours causeur, Donald Trump a réagi par un tweet, qui se lit comme il suit : "Est-ce que quiconque croit vraiment qu'un reporter, dont personne n'a jamais entendu parlé, 'est allé à sa boîte aux lettres' et y a trouvé mes feuilles d'impôts ?"

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio