Norbert Tarayre : "Le pain c'est l'élément de base de la cuisine"

Le chef Norbert Tarayre et le Meilleur ouvrier de France, le boulanger Bruno Cormerais, à l'affiche de la huitième saison de l’émission de M6 "La Meilleure Boulangerie de France", étaient les invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le mercredi 27 janvier dans "Le 10h - midi".

Norbert Tarayre invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le pain est un élément incontournable de la gastronomie française et même dans l'histoire de l'alimentation mondiale. Si dans ces temps variant entre confinements et couvre-feux, de nombreux français se lancent à le fabriquer eux-mêmes, il faut tout de même s'armer de matériel... et de beaucoup de patience.

Un produit international

Pour le meilleur ouvrier de France, "le pain est à la base de notre alimentation", voyant dans la baguette "un produit extrêmement symbolique et mystérieux". "Il se fait la nuit, le client ne voit pas le boulanger le fabriquer, il ne se conserve pas, il est croustillant et nous est envié dans le monde entier", décrit Bruno Cormerais. Pourtant, le pain n'est pas un produit purement français. "C'est un produit international, on en trouve dans le monde entier et ça s'adresse à tout le monde", ajoute le boulanger.

Autour du globe, c'est le pain de mie qui est le plus vendu au monde. "La baguette est typiquement française, c'est le pain de mie qui est le plus consommé dans le monde", rapporte Bruno Cormerais. Un produit "malheureusement souvent fait de manière industrielle, avec plein d'additifs", déplore-t-il. Pourtant, il est relativement facile de le faire soi-même. "Il faut quand même avoir un peu de connaissances, un peu de matériel, de volonté et de patience", admet le boulanger pour qui il faut au moins "cinq heures" pour pouvoir faire son pain.

"Autant voire plus important que le vin"

Dans l'émission de "La meilleure boulangerie de France", qui revient pour sa huitième saison sur M6, Bruno Cormerais s'allie avec un restaurateur, Norbert Tarayre. "Nous sommes l'exemple type qu'il n'y a pas de concurrence entre les différents artisans", se félicite-t-il. "On est là pour montrer qu'on a besoin l'un de l'autre, le pain c'est quand même l'élément de base de la cuisine", insiste Norbert Tarayre. "Sur une table, on ne peut pas ne pas avoir de pain dans un restaurant, c'est autant voire plus important que le vin car ça va apporter du goût", pointe le restaurateur.

Cette participation à l'émission a permis à Norbert Tarayre d'avoir "un regard de client lambda et de poser des questions parfois d'érudit". Une expérience qui lui a fait "changer de regard", même en temps que consommateur, le restaurateur étant jusque là "un grand consommateur de pain industriel". "J'ai redécouvert le pain", confie-t-il, avant que Bruno Cormerais ne conclut par un adage : "Le pain sans la cuisine, ça ne va pas, la cuisine sans pain ça ne suffit pas".

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !