Mohamed Cheikh : "j'ai fait 'Top Chef' pour voir ce que je valais"

Mohamed Cheikh, le gagnant de la dernière saison de "Top Chef", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 10 juin 2021 dans "Le 10h - midi".

Thumbnail
La finale de Top Chef a été diffusée le 9 juin 2021. © AFP

Après 18 semaines de compétition entre 15 jeunes cuisiniers plus créatifs les uns que les autres, au cours de la dernière émission "Top Chef" de la saison, le jury a choisi Mohamed Cheikh en tant que grand gagnant. Cette finale a été tournée au George V, le palace le plus étoilé d’Europe. Les candidats devaient réaliser un menu gastronomique d’exception pour régaler 70 bénévoles de la Croix-Rouge.

 

Mohamed Cheikh : "la nourriture me passionnait depuis tout petit"

Valérie Expert a tout d’abord demandé à Mohamed Cheikh s’il avait regardé l’émission la veille au soir. "Je travaillais, et en parallèle je regardais cette finale pour voir à quoi cela ressemblait. C’était un moment fort. D’une manière générale, j’ai dû rater un ou deux épisodes, autrement je suis toujours au rendez-vous avec une belle gamelle devant la télé", a répondu Mohamed Cheikh. Quid de l’appel de M6 à ne pas regarder l’émission et de se rendre au restaurant à la place ? "Je me suis dit : 'attendez, mais qu’est-ce qu’ils font ?'. Mais en soi, c’est bien, parce que ça incite les Français à retourner au restaurant. Et moi, en tant que restaurateur, j’en ai besoin. Et de toute façon, les inconditionnels de 'Top Chef' ont été au rendez-vous."

Au cours de cet entretien, Mohamed Cheikh a raconté comment il avait commencé dans la cuisine. "Je suis entré par la petite porte, j’ai fait un BEP hôtellerie-restauration, option cuisine. J’ai fait des stages, j’ai cravaché, j’ai gravé les échelons petit à petit, avec souvent des bâtons dans les roues, mais je n’ai rien lâché. Aujourd’hui, je suis heureux d’être face à vous et heureux d’avoir participé à 'Top Chef'. J’ai été motivé par ce métier depuis tout petit. La nourriture me passionnait. À 8 ans, je disais déjà que je voulais cuisiner. Et puis avec mes parents, on allait dans des hôtels où on mangeait des grillades de poisson, toutes ces odeurs m’intéressaient, et je me suis dit qu’un jour j’aimerais bien moi aussi être derrière un fourneau et faire quelque chose."

 

"J’ai envie de remercier mes parents, car c’est grâce à eux que je suis ce que je suis"

Comment Mohamed Cheikh a-t-il intégré "Top Chef" ? "J’avais déjà fait le casting quand j’avais 23 ans, en 2014. Durant le casting, c’est d’abord un appel téléphonique pour voir ma philosophie, puis, c’est une interview d’une heure avec une journaliste qui me pose des questions. Et puis, il y a deux tests culinaires. Ce n’est pas du tout le fait de passer à la télé qui m’attirait, c’était le fait de voir ce que je valais."

Quid de la somme de 54.000 euros (avant impôt) qu’il a gagnée ? "Je vais la mettre de côté pour un projet professionnel futur et puis je vais récompenser mes parents pour toute la sueur qu’ils ont pu donner pour moi. Cela fait longtemps qu’ils ne sont pas partis en vacances. Je veux les emmener dans un pays qu’ils n’ont jamais vu, qui va totalement les dépayser. Cela, pour les remercier, car c’est grâce à eux que je suis ce que je suis. Mon intelligence s’est nourrie de voyages aussi, et j’ai envie de le leur rendre", a répondu Mohamed Cheikh.

 

"Il y a des chefs qui ont compris les bienfaits de la différence dans leurs cuisines"

Selon Mohamed Cheikh, les chefs français sont devenus plus ouverts à des collaborateurs issus de l’immigration. "Quand j’ai commencé, les cuisines étaient moins cosmopolites, il y avait moins de place pour les gens issus de l’immigration. Et aujourd’hui, cela est en train de changer. Il y a des chefs qui ont eu l’intelligence de comprendre les bienfaits de la différence et de la diversité dans leurs cuisines. Quand vous avez une équipe issue de pays différents, chacun va pouvoir apporter de ses origines, de sa personne."

 


L’équipe de Top Chef, se parle-t-elle toujours ? "J’ai eu Hélène Darroze au téléphone il n’y a pas longtemps, Philippe Etchebest m’a appelé pour proposer d’aller manger un soir avec lui, Michel Sarran vient dimanche…"

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !