Mireille Dumas : "les éboueurs, c'est presque un sujet qui s'imposait"

Le 12 mars 2020 à 20h30, LCP diffuse le documentaire de Mireille Dumas "Des ordures et des hommes". Elle publie également un livre éponyme aux éditions Buchet-Chastel.

Mireille Dumas était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 11 mars 2020 dans "Le 10h - midi".

Mireille Dumas était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 11 mars 2020 dans "Le 10h - midi".

 

"Les éboueurs sont confrontés à des choses très dures"

"J’ai commencé par faire du documentaire, je suis une journaliste du terrain. Je me suis toujours intéressée aux anonymes, aux personnes en bas de l’échelle sociale ou marginalisées et à ceux qui étaient dans la difficulté. Les éboueurs, c’est presque un sujet qui s’imposait : c’est un métier indispensable.

L’idée était de faire découvrir aux usagers que nous sommes, des tâches dont on n’imagine pas du tout la multiplicité. Ce sont eux qui débarrassent les marchés, qui nettoient après les grandes manifestations et les fêtes comme la Fête de la musique. C’est eux qui nettoient le périphérique et les quais de Seine. Ils sont confrontés à des choses très dures car ils vont maintenir la propreté dans les camps de migrants et nettoyer les squats des SDF. C’est eux aussi qui interviennent après les incendies et les accidents, ils sont intervenus après l’attentat du Bataclan, après la police, le SAMU et les pompiers", a déclaré Mireille Dumas.

"Beaucoup d’éboueurs ont fait un autre métier avant"

Au cours de la réalisation de ce documentaire, Mireille Dumas a découvert des choses étonnantes sur les éboueurs. "Beaucoup d’entre eux sont en reconversion : il y en a qui ont travaillé dans la restauration ou ont été militaires, même policiers. Mais vu la précarisation de l’emploi, ils décident de devenir éboueurs plutôt que chômeurs." La plus grande difficulté à laquelle elle s’est confrontée ? "Montrer les individus sans montrer leurs visages."

Mireille Dumas a aussi publié un livre sur le même sujet, intitulé Des ordures et des hommes. "Une heure, c’est déjà bien, mais j’avais amassé un certain nombre de renseignements. Et puis on a pu développer le gâchis alimentaire, parler de la France entière et raconter comment on devient éboueur puisque personne ne sait qu’il y a une école d’éboueurs avec un enseignement de 12 jours", a expliqué Mireille Dumas.

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !