Marie-France Larrouy : "Faire un personnage de Mask Singer, ça prend jusqu'à 600 heures"

Marie-France Larrouy, chef costumière de l'émission "Mask Singer", était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio le 27 septembre 2022 dans "Le 10h - midi".

Marie-France Larrouy
Marie-France Larrouy, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

C’est la célèbre costumière Marie-France Larrouy qui conçoit et réalise les costumes pour l’émission "Mask Singer". Au cours de cet entretien, elle est revenue sur le temps que prend la réalisation d’un masque, ses sources d’inspiration ainsi que le costume le plus problématique de l’histoire de l’émission.

 

Marie-France Larrouy : "Je fais des choses différentes des autres"

"Comme Obélix, je suis tombée dedans très jeune. J’ai démarré à l’âge de 18 ans, j’ai fait l’école des Arts Déco. J’avais un conflit avec mes parents, et je n’ai pas fini les Arts Déco parce que j’avais envie d’avoir ma liberté. J’ai commencé à travailler dans le spectacle avec Mine Vergès, entre autres. J’ai travaillé pour le Théâtre de la Ville, l’Opéra Garnier, la Comédie-Française, le Gymnase, le Moulin Rouge, le Lido et les Folies Bergères. J’ai monté mon activité personnelle en 1991. Et là, en amont de l’ouverture du Parc Astérix, on a commencé à travailler avec Albert Uderzo, et puis on a travaillé avec Disney, avec le Futuroscope, on a fait les Lapins Crétins.

 


Il ne faut jamais dire qu’on est le meilleur. Je fais des choses différentes des autres. Il y a plein de gens talentueux, j’essaie de m’entourer d’autres personnes talentueuses. Mais il est vrai qu’il y a un chef d’orchestre là-dedans, et c’est moi. C’est moi qui propose des maquettes pour Mask Singer. On réfléchit avec Guillaume sur le design, les matières. Et tout en réfléchissant sur ces maquettes, il faut aussi penser que le costume va être porté, qu’il va être sur scène, donc il ne faut pas faire n’importe quoi. On ne peut pas dessiner n’importe quoi parce qu’il y a des limites", a raconté Marie-France Larrouy.

"Le plus compliqué aujourd’hui, c’est l’approvisionnement des matériaux"

Les chanteurs ont-ils chaud lorsqu’ils portent ces masques ? "Quand on n’a pas l’habitude de porter un masque, on va tout de suite trouver que c’est lourd. Et ça, je le conçois et je compatis. Avant de les faire porter aux personnalités, je les essaie, je les regarde. On a une balance, on pèse, on voit si ce chapeau, on peut le rendre moins lourd, ou si on peut alléger la matière. Je fais très attention à ce que ça ne dépasse pas un certain poids.

 


Je ne regarde pas ce que font les autres, je préfère imaginer moi-même. On m’a expliqué l’émission, j’ai regardé vaguement ce que les États-Unis et l’Angleterre ont fait. Après, je me suis lancée dans ma propre création. Faire un personnage en entier, ça prend 300, 400 ou 600 heures. On a démarré trois mois avant les enregistrements de l’émission. Le plus compliqué aujourd’hui, c’est l’approvisionnement des matériaux. On crée nos propres tissus : on va mélanger des matières, superposer des matières… Dans mon équipe on est une dizaine. Plus on est nombreux, plus c’est compliqué. Et puis c’est des gens qui sont spécialisés. Un masque pour 'Mask Singer', ça coûte entre 25.000 et 35.000 euros", a poursuivi Marie-France Larrouy.

"Frank Leboeuf était claustrophobe avec son paon"

Lequel des costumes a été le plus compliqué à réaliser ou à porter ? "Frank Leboeuf était claustrophobe avec son paon. J’ai cru que ça n’allait pas passer, mais il a bien assumé. On lui a fait une grande ouverture dans le masque avec un tulle, et on ne le voit pas du tout.

 


Le plus compliqué dans sa réalisation, c’état Obélix. C’est quelqu’un qui a de l’embonpoint, il faut travailler avec des mousses, même si le comédien peut être très mince. Et il fait chaud dans ce costume. Le souci d’Albert Uderzo était qu’Obélix devienne trop caricatural, pas assez sympathique, un peu grossier avec ce gros nez", a répondu Marie-France Larrouy..

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.