Marc Toesca : "J'ai le syndrome de l'imposteur en télévision !"

L’animateur Marc Toesca, que vous retrouvez tous les samedis dans l’émission "Samedi d’en Rire", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 7 juin dans "Le 10h - midi".

Marc Toesca
Marc Toesca, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Marc Toesca participe à l'émission de divertissement Samedi d’en Rire depuis sa création, aux côtés de Jean-Luc Lemoine, Nadège Beausson-Diagne et Yoan Riou. Elle est diffusée tous les samedis sur France 3 à 13h30.

Marc Toesca : "J'ai le syndrome de l'imposteur en télévision !"

La 100ème émission Samedi d’en Rire a été diffusée samedi 21 mai. "C'est très amusant de participer à cette émission reconnaît l'animateur. Je ne suis pas un nostalgique dans l'âme mais ce qui est touchant, c'est de redécouvrir, réécouter les artistes notamment des années 1970 et 1980. Voir à quel point ils s'amusaient à faire de la musique. Et à quel point ces artistes ont tout inventé et tout créé. C'est un peu un retour en arrière mais aussi une forme d'attachement à tous ces artistes."

Marc Toesca confie ne jamais avoir été très à l'aise avec le milieu de la télévision. "J'ai le syndrome de l'imposteur en télévision ! J'ai eu la chance d'en faire, ça a marché mais je n'ai jamais été à la recherche de ce truc-là." L'animateur, qui a fait beaucoup de chose dans cette univers, assure "ne pas être un obsédé de l'antenne !" Il raconte avoir reçu des propositions de tournages de publicités ou de films, qu'il a refusés. "Je ne suis pas très à l'aise dans ce genre de truc, je suis quelqu'un de très pudique ! J'ai prêté ma voix à des dessins animés ou des publicités, ça m'a beaucoup amusé."

 

"Il n'y a pas eu de triche au Top 50 !"

L'animateur Star du Top 50 sur Canal+ revient sur cette émission culte, qui classait les meilleures ventes de 45 tours puis des albums en France dans les années 1980. "L'éventail d'artistes cités dans ce classement est encore quelque chose qu'on n'a plus aujourd'hui" regrette Marc Toesca. "Le Top 50 évoque plein de souvenirs aux gens confirme-t-il. Ils ne parlent ni de moi ni de l'émission, mais d'eux-mêmes qui écoutaient les tubes de l'époque. C'est très touchant !"

"À l'époque, je devais avoir un devoir de neutralité précise Marc Toesca. Je ne devais pas être le copain des vedettes. Je présentais un classement rigide, avec des contraintes imposées par le Syndicat National de l'Édition Phonographique (SNEP). Mais aujourd'hui, je les contacte de temps en temps et quand je vais sur un plateau télé et que je retrouve les gens de cette génération, des parfums d'adolescence remontent à la surface !" Sur les suspicions de triche au Top 50, "il n'y a pas eu de triche ! assure-t-il. On était fliqués par les producteurs, les maisons de disque et par le SNEP. On ne pouvait pas se permettre de tricher."

 

 

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.