Karine Le Marchand, homophobe ou pas? La réponse de Christophe Beaugrand

Lors d’une interview donnée au Parisien en août dernier dans laquelle, elle évoquait la treizième saison de L’Amour est dans le pré, Karine Le Marchand s’attirait les foudres des internautes. Ses propos sur les homosexuels ont choqué. Et ce n’est pas la première fois. Valérie Expert revient sur ces déclarations en compagnie de l’animateur de TF1, Christophe Beaugrand.

Le 19 août dernier, Karine Lemarchand accordait une longue interview au Parisien. A l’évocation des 14 candidats (2 femmes et 12 hommes), la question suivante lui était posée : C’est la première fois qu’un candidat gay va jusqu’au bout de l’émission, vous le souhaitiez personnellement ? L’animatrice répondait alors : « C'est un homme extraordinaire, très loin des clichés dont on peut affubler les homos quand on ne les connaît pas, c'est à dire très efféminés, qui font du bruit et beaucoup de moulinets avec leurs bras. Même si je n'ai rien contre ces homos-là, ce n'est pas ce que je voulais. Pour la première fois, un programme familial en prime time va montrer, avec subtilité, juste un homme qui aime un autre homme. Et j'en suis très fière. » Ces propose ont immédiatement indigné sur les réseaux sociaux. Les réactions ont été vive et l’animatrice rapidement taxée d’homophobie.

Et ce n’est pas une première pour Karine Le Marchand. Le 22 janvier dernier, alors que M6 diffusait les portraits des agriculteurs et que l’un d’entre eux déclarait qu'il recherchait quelqu'un de "fort et de costaud pour la production, parce que c'est physiquement difficile", Karine Le Marchand lui avait répondu : "Un gars un peu viril ? Tu fais viril, toi ! Tu sais qu'il y a un nom pour ça ! Yag. C'est 'gay' à l'envers. C'est les gays qui ne se reconnaissent pas dans tout ce qui est... bah culture gay. Mylène Farmer, Madonna, Dalida... et donc à l'envers ça s'appelle les yags ! Ils n'ont pas de mèches, pas de décoloration massive. Tu vois, je t'aurais appris un truc."

Alors Karine Le Marchand, homophobe ou pas ? Valérie Expert recevait Christophe Beaugrand, qui s’est marié cet été avec son compagnon Ghislain, et lui posait la question. L’animateur de TF1 assurait : « Je la connais pour la croiser régulièrement, c’est une fille n’est absolument pas homophobe. Il n’y a pas une once d’homophobie chez elle. En revanche, la phrase telle qu’elle a été prononcée est extrêmement maladroite et peu charrier des clichés homophobes. »

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Vendredi 7 septembre 2018 à 15:23
Dans notre pays des soit disant droit de l'homme la liberté d'expression s'étiole comme une fleur. Des que vous émettez la moindre expression contraire à la doxa vous êtes traités soit islamophobe, soit d'homophobe, ainsi de suite.... Cela devient récurrent pour ne pas dire intenable. La police de la pensée bat son plein.
Un peu de sémantique le suffixe "phobe" veut dire peur comme par exemple agoraphobe (peur de la foule) ou claustrophobe (peur d'être confiné), donc j'en déduit : Islamophobe (peur de l'islam), homophobe (peur de l'homosexualité). On a le droit, sans faire de mal à personne d'être homophobe, islamophobe......... Même les mots sont détournés de leur valeur noble initiale. C'est très grave. Nous sommes pas très loin de la Corée du Nord, je le constate tous les jours.
La doxa dit aussi un couple d'homosexuel, cela est faux car un couple est composé d'un mâle et d'une femelle, moi je dis : "Une paire d'homosexuel", soyons précis comme une paire de ciseau entre le coupant et le coupé identique........Madame Le Marchand est pestiférée, depuis qu'elle a eu entretien avec madame Marine Le Pen de tout à fait cordial, non pas agressif comme le font les prétendus journalistes à la solde de la bien pensance. Les ayatollahs ont très peu apprécié depuis une haine s'est installée à son endroit.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio