single.php

Julien Duponchel : "Dès que votre numéro de carte a fuité, il est déjà trop tard"

Par Jean Baptiste Giraud

Le journaliste Julien Duponchel était l’invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 29 février 2024 dans "Sud Radio Média".

Julien Duponchel
Julien Duponchel, invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Le 29 février 2024 à 21h10, France 2 diffuse "Envoyé Spécial : Arnaque aux faux conseillers bancaires", un reportage de Julien Duponchel, Cyril Théophilos et Adrien Mellot.

 

Julien Duponchel : "Le gouvernement va passer tous ses sites Internet en .gouv.fr"

Vous les avez probablement déjà reçus sur votre téléphone, des SMS qui vous demandent de renouveler votre carte vitale, de payer une amende ou de régler des frais postaux. Ces faux messages officiels sont en réalité le point de départ d’une gigantesque arnaque. Le piège est redoutable, en cliquant sur ces messages vous allez transmettre vos coordonnées et numéros de cartes bleues à des escrocs qui vont vous rappeler en se faisant passer pour votre banque. En 2022, 18 millions de Français se sont fait avoir pour un préjudice total d’au moins 340 millions d’euros.

Que peut faire le gouvernement face à ces arnaques ? "Ils sont coincés sur la rapidité avec laquelle les escrocs sont capables de se renouveler. Ils vont mettre en place un filtre, sauf que ce filtre sera basé sur les signalements qui ont été faits. On montre bien qu’il suffit d’une heure pour qu’un site Internet récupère des centaines de coordonnées bancaires. Donc, on n’est pas certains que ça va marcher. Néanmoins, dans les mois à venir, le gouvernement va changer ses sites Internet officiels en .gouv.fr. C’est la seule chose qui est infalsifiable aujourd’hui. Un arnaqueur ne peut pas recréer un site Internet avec .gouv.fr à la fin. Lorsqu’on se connectera sur le site du ministère de l’Intérieur pour régler son amende, s’il n’est pas en .gouv.fr, on sait que ce n’est pas le vrai site, s’est une copie", a répondu Julien Duponchel.

"Les opérateurs ne savent pas comment couper techniquement les appels"

Et que peuvent faire les opérateurs de téléphonie ? "Une loi impose aux opérateurs de téléphonie de sécuriser les lignes téléphoniques et s’assurer que la personne qui appelle est bien propriétaire lorsqu’elle passe un coup de fil. Toujours est-il que les opérateurs ne savent pas comment couper techniquement les appels, même s’ils savent qu’il s’agit d’un appel frauduleux. Parce que si demain on coupe un appel qu’on a détecté frauduleux et qu’il ne l’est pas, et imaginons qu’il s’agit d’un appel aux secours, et après on est accusé d’avoir coupé cet appel, qui était parfaitement légitime… l’opérateur aura des problèmes."

Alors, que faire face à ces arnaques ? "Si vous recevez un message de l’Assurance maladie, connectez-vous au site de l’Assurance maladie pour voir s’il y a un problème. Et si vous recevez un appel d’un conseiller bancaire qui commence à vous donner votre numéro de carte bleue, faites directement opposition. Car dès que votre numéro [de carte] a fuité, il est déjà trop tard. Il y a des sites Internet [marchands] qui ne nécessitent pas de code qu’on reçoit par SMS ou via l’application mobile de votre banque. Les arnaqueurs peuvent déjà faire des achats avec votre carte, et vous n’êtes même pas au courant", a expliqué Julien Duponchel.


Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Christine Bouillot.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
17H
15H
14H
13H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/