single.php

Gwendoline Hamon : "C'est un film très proche de la réalité"

Par Jean Baptiste Giraud

La comédienne Gwendoline Hamon était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 26 avril 2023 dans "Le 10h - midi".

Gwendoline Hamon
Gwendoline Hamon, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le mercredi 26 avril à 21h10, France 2 diffusera le téléfilm "Maman, ne me laisse pas m'endormir", où Gwendoline Hamon joue le rôle de Juliette, la mère de Joseph (Nemo Schiffman).

 

Gwendoline Hamon : "C’est une famille joyeuse qui bascule

Dans ce film, Juliette découvre que son fils adolescent, qu’elle croyait épanoui, est en réalité miné par un profond mal-être et qu’il est entré dans une dangereuse dépendance aux médicaments. Déterminée à le sortir de son addiction mortifère, portée par son amour inconditionnel, elle s’engage alors dans un long et douloureux combat, aux côtés de son enfant, sans jamais renoncer à le sauver.

"J’étais sûre que je ne jouerais pas ce film parce que c’est un film de prestige, et je pensais qu’on irait chercher une comédienne de cinéma. Et finalement, comme j’ai joué avec Sylvie Testud [la réalisatrice de ce film] il y a 15 ans, Juliette voulait que je le fasse, et France Télévisions était ravi. Juliette Boudre, l’auteur du livre, est d’ailleurs venue 3-4 fois sur le tournage, ça lui a beaucoup plu. Elle trouve que le film est très proche de la réalité. Et je peux vous dire que le film est moins violent que la réalité.

 


C’est une famille normale, une famille joyeuse qui bascule. Pour Joseph, le garçon, ça part d’un pétard qu’il a mal supporté, il a fait une attaque de panique. Puis il a commencé à mal dormir. Sa mère ne s’est pas inquiétée plus que ça. Puis elle l’a amené voir un spécialiste, et le spécialiste a prescrit du Xanax", a raconté Gwendoline Hamon.

"Apparemment, les médecins sont très peu formés"

"L’erreur n’est pas de prescrire du Xanax, l’erreur est de ne pas dire aux parents attention, c’est une molécule hyper addictive, votre fils est mineur, il ne va pas gérer, c’est vous qui gérez, madame. Vous allez voir dans le film : le garçon a gobé ces médocs, puis ils ont fait de fausses ordonnances, ils en ont piqué dans toutes les pharmacies chez les copains, et puis un jour ils en ont même acheté dans la rue. Et puis c’est devenu une polyaddiction : il est rentré dans d’autres drogues et il est mort d’une surdose de Xenax et de Phantanyl. Le Phantanyl, ça a tué Prince, c’est 50 fois plus puissant que l’héroïne et la morphine", a raconté Gwendoline Hamon.

 


Comme l’explique Gwendoline Hamon, l’histoire racontée par ce livre et par ce film n’est finalement pas très rare. "Après la parution de son livre, Juliette Boudre a reçu beaucoup de messages d’autres parents. Les médecins ne sont pas tous fautifs, mais apparemment ils sont très peu formés. Elle a aussi reçu beaucoup de messages de médecins qui lui ont dit : 'malheureusement on n’est pas formés'. Et puis, en une demi-heure ou une heure, le médecin ne peut pas tout savoir. En revanche, il doit prévenir les parents : 'attention, je vais vous donner une molécule qui est addictive, ça peut aller vite, c’est vous qui gérez, madame, il faut faire attention. Et puis on essaiera d’autres thérapies si ça ne marche pas'."

 

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

L'info en continu
15H
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/