single.php

Fred Musa : "Le rap est la musique la plus écoutée en France"

Par Jean Baptiste Giraud

Fred Musa, animateur, était l'invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 31 janvier 2024 dans "Sud Radio Média".

Fred Musa
Fred Musa, invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Portée par Fred Musa sur Skyrock, Planète Rap est l'émission rap de référence en France. Découvrez une adaptation télé de ce format radio qui réunit des centaines de milliers d'auditeurs : "Planète rap" tous les jeudis à 21h10 sur Culture box et sur France 2 le vendredi en troisième partie de soirée.

 

Fred Musa : "Pour certains, le rap, c’est la variété d'aujourd'hui"

"Quand France Télévisions sont venus me voir, je ne voulais pas faire qu'une retranscription de Planète rap, parce qu'elle existe déjà sur les réseaux sociaux. On est présent un peu partout. Je voulais vraiment qu'on propose quelque chose d'inédit. Le plus de cette émission télé, qui est diffusée sur Culture Box et France 2, c'est qu'on fait 50% de captation radio et 50% d'inédit pour la télé. Par exemple, on va aller sur des reportages. On essaie de proposer des reportages pour aussi expliquer aux gens qui découvrent ce qu'écoutent leurs enfants ou petits-enfants, quelle est cette musique. On essaie de le faire à chaque émission, d'apporter un reportage, d'apporter un petit plus et aussi une interview-fleuve, qui correspond à 50% d'inédit de cette émission", a raconté Fred Musa.

 


La France est le deuxième pays au monde, après les États-Unis, pour sa création rap… "Ce n'est pas nouveau, ça date depuis plusieurs années. C'est aussi devenu la musique la plus écoutée en France. C'est aussi tout ce qu'il y a autour du rap : je mets dans le rap des artistes comme Aya Nakamura, qui ne sont pas des rappeuses bien évidemment, qui sont plus côté chanteuse, mais qu'on résume sur le côté urbain. Pour certains c’est la variété d'aujourd'hui, elle va avec la danse et le hip hop", a répondu Fred Musa.

"Aujourd’hui il y a moins de colère dans le rap"

Comment Fred Musa a-t-il réussi à s’imposer dans le milieu du rap ? "Je n’étais pas un rappeur, mais j’étais un passionné. Cela vient de ma passion pour la radio : j’ai commencé à la radio à l’âge de 15 ans. Il y avait une petite radio à Rosny-sous-Bois, et on y jouait beaucoup de funk à l’époque. Les premières années du rap en France, j’ai eu la chance de les voir, de les suivre. Je me souviens de DJ comme Dee Nasty, et ensuite de groupes comme NTM."

Le rap a-t-il évolué ? "On entend peut-être un peu moins de colère parce que le rap est désormais un petit peu partout. Peut-être aussi que la colère s'est transformée en motivation. À une époque, c'est vrai qu'il y avait une colère. Et puis il y avait une montée de l'extrême-droite, le rap se mobilisait peut-être plus avant. Aujourd'hui, il y a tellement eu un dégoût de la politique que même la jeune génération de rappeurs, ils s'en foutent."

 


Pourquoi les femmes sont-elles en petite tenue dans les clips de rap ? "Les femmes sont très importantes dans le rap. Derrière Booba, il y a une femme qui s'appelle Anne Cibron. Elle est là depuis des années avec lui, elle est plus que sa manageuse. Donc, les femmes sont très importantes. Moi je l'ai vu aussi surtout sur les femmes : à une époque j'allais à des concerts de rap. Au premier concert auquel je suis allé, celui de NTM, le public, c’était à 80-90% des hommes. Aujourd'hui tu vas dans n'importe quel concert de rap, n'importe quel rappeur un peu viril, tu as 50-60% de femmes", a répondu Fred Musa.


Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Christine Bouillot.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/