Violences conjugales : "LFI et EELV sont des hypocrites et des bouffons" affirme Sébastien Chenu

Sébastien Chenu, député RN du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et porte-parole du RN, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Sébastien Chenu
Sébastien Chenu, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 21 septembre, dans "le petit déjeuner politique".

Violences conjugales d'Adrien Quatennens, position des députés LFI, promesse de Gérald Darmanin, sobriété énergétique : Sébastien Chenu a répondu aux questions de Patrick Roger.

Violences conjugales : "LFI et EELV sont des hypocrites et des bouffons"

Adrien Quatennens peut-il rester député ? Pour Sébastien Chenu, "les violences conjugales, un homme qui cogne sa femme, c'est ce qu'il y a de pire". Il estime que "ce genre de problème entre un homme politique et sa femme doit être tranché par la justice et sur l'aspect politique, sanctionné par son parti politique. Par exemple demander à son député de se mettre en retrait de la parole publique. Or Jean-Luc Mélenchon a tenu des propos très sympathiques sur Adrien Quatennens". "Jean-Luc Mélenchon et LFI ont passé leur temps à demander la démission des autres et quand ça tombe sur eux, ils sont mal à l'aise et ils les défendent"dénonce le député.

"Il y a plus grave que Jean-Luc Mélenchon ajoute Sébastien Chenu. Sandrine Rousseau visiblement savait depuis très longtemps qu'il y avait un problème concernant la femme de Julien Bayou. Non seulement elle n'a pas dénoncé mais pire, elle a fait élire Monsieur Bayou président de son groupe en toute connaissance de cause. Ces gens-là ont un discours de façade qui les amène à raconter n'importe quoi du soir au matin, à  jeter en pâture aux médias et quand ça tombe sur eux, ils trouvent toutes les circonstances atténuantes. Ce sont des hypocrites et des bouffons ! Ce sont des gens qui font rire, qui prennent des positions juste destinées à faire rire la galerie parce que derrière, ce n'est pas sérieux".

 

Crise énergétique : "Les sanctions infligées aux Russes n'impactent que les Français"

Sur la sobriété énergétique, "ce qui est une absurdité c'est de demander aux Français de se serrer la ceinture parce que les sanctions infligées aux Russes n'impactent que les Français". Sébastien Chenu parle des sanctions contre l'énergie, qui sont d'après lui "contre-productives". "Il y a des Français aujourd'hui très impactés. Certaines entreprises ont une perte d'activité liée à la hausse de l'électricité".

"Face à la crise, il faudrait des sanctions qui fonctionnent contre la Russie et pas des sanctions qui perturbent le pouvoir d'achat des Français". Comme "réunir les pays producteurs d'énergie pour pouvoir faire écrouler les prix du gaz". "Il faut aussi établir une taxe sur les super-profits. Il ne s'agit pas de taxer les profits mais les super-profits liés à la guerre. Pas uniquement ceux des énergéticiens. Enfin, il faut sortir du marché européen de l'électricité et mettre une TVA de 5,5% sur toutes les énergies. Nos propositions sont concrètes, pérennes et ont du sens".

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !