É. Lévy: "C’est la dernière trouvaille du progressisme écolo : éteindre la ville-lumière : Paris !"

À partir du 23 septembre, les monuments municipaux seront éteints à 22 heures à Paris. Élisabeth Lévy réagit. 

Los Angeles annonce un accord avec le CIO pour 2028, ouvrant la voie aux JO-2024

À partir du 23 septembre, les monuments municipaux seront éteints à 22 heures à Paris. Élisabeth Lévy réagit. 

C’est la dernière trouvaille du progressisme écolo : éteindre la Ville-Lumière. 

Les noctambules parisiens n’ont plus que quelques jours pour profiter du somptueux spectacle de la Tour Eiffel illuminée jouant avec la lune et les étoiles. Pour la Tour Eiffel, ce sera jusqu’à 23h45, heure de départ des derniers visiteurs. Mais pour l’Hôtel de Ville, les musées et les mairies d’arrondissement ce sera couvre-feu à partir de 22 heures. Même chose pour les ponts, sauf si l’éclairage est nécessaire à la circulation des bateaux.

Toutefois, dans sa bonté, Anne Hidalgo a refusé d’arrêter l’éclairage des rues pour des raisons de sécurité. En attendant, la place de l’Hôtel de Ville, le carrousel du Louvre et le Champ de Mars ont toutes les chances de devenir des coupe-gorge. 

Cette mesure fait partie d’un grand plan qui doit permettre à Paris de réduire de 10 % sa consommation énergétique. Un degré de moins dans les piscines (de 27 à 26 degrés) et dans les bureaux municipaux (18 degrés). Après Lille et Marseille, Paris fait un petit geste pour le climat. 

Vous n’allez tout de même pas râler parce qu’on consomme moins d’électricité...

Eh bien si parce que ce sont des économies de bouts de chandelles, si j’ose, c’est-à-dire de la com. Il faut montrer au bon peuple qu’on est les bons élèves de la sobriété. On va économiser quelques millions, pour un budget qui avoisine les 10 milliards avec une dette de 7,7 milliards qui a doublé sous Hidalgo. Aussi efficace que le "flicage" des magasins pour vérifier qu’ils ferment leurs portes. En se passant d’une palanquée d’aménagements absurdes et de constructions hideuses, on ferait certainement plus d’économies. 

Symbole, oui, mais de quoi ? Du fait que la "moraline" écolo sacrifie notre statut de capitale mondiale à la religion du climat. C'est une façon de nous signifier aussi que les plaisirs de la vie sont coupables. Qui dira encore que Paris est une fête quand elle sera passée de la lumière à l’ombre ? 

De plus, j’ai une bien meilleure idée pour réduire drastiquement la pollution, les émissions carbones et la dette de Paris. Annulons ces funestes Jeux Olympiques !