single.php

Les femmes votent-elles vraiment plus pour le RN ?

Par Jean-Baptiste Giraud

Le vote RN bondit de 13% dans l’électorat féminin et de 3% seulement dans l’électorat masculin. Pour quelles raisons ?

RN
Jordan Bardella, président du Rassemblement national, avant une interview au journal télévisé du soir de la chaîne TF1, à Boulogne-Billancourt, près de Paris, le 20 juin 20 (Ludovic MARIN - AFP/Archives)

Selon certains analystes, les femmes votent plus pour le RN. Est-ce une impression, ou un fait avéré ?

RN : la fin du « gap gender »

"Je ne dirais pas tout-à-fait cela. Je dirais que le RN a rétabli les choses chez les femmes, explique Frédéric Dabi, directeur général de l'IFOP et auteur de “La fracture’ (Les Arènes). Pendant très longtemps, le vote FN était un vote extrêmement masculin. Cela aura été un long processus depuis 2011, depuis que Marine Le Pen a pris la tête du parti. Lors du congrès de Lyon, elle s’était présentée comme une femme, divorcée, ayant élevé ses enfants. Elle avait joué la carte féminine, de la proximité."

"Si l’on prend notre sondage de jour de vote des élections européennes pour Jordan Bardella, il a un score à 31% chez les hommes et à 32% chez les femmes. C’est l’épaisseur du trait, mais il n’y a plus ce que l’on appelle en science politique américaine le « gap gender ». Le fait qu’il y avait un vote faible chez les femmes pour le RN/FN."


Des électrices comme les autres

Comment expliquer cette évolution du vote féminin en faveur du RN ? "Il y a toute une série de raisons, juge Frédéric Dabi, directeur général de l'IFOP et auteur de “La fracture" (Les Arènes). Le fait que le FN/RN ait abandonné des choses qui pouvaient heurter les femmes, par exemple la remise en cause de l’IVG. Et puis les femmes sont des électrices comme les autres : elles sont très sensibles à des sujets que le RN a mis très fortement en avant. Le pouvoir d’achat est la première préoccupation des Français, la santé également.'

"Mais alors qu’il y a toujours ce « gap gender » chez Éric Zemmour, c’est terminé au RN. Même si le RN est moins fort chez les jeunes femmes, de moins de 25 ans." À cela s’ajoute la question de l’insécurité. "C’est un problème majeur, plus fort chez les femmes que pour l’ensemble des Français. Le RN peut apparaître comme une alternative, ceux qui n’ont jamais été essayés."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
04H
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/