Olivier Morice : "Daniel Soulez Larivière s’était auto-proclamé inventeur d'un mot"

L’avocat pénaliste parisien Daniel Soulez Larivière a été débouté : la justice a confirmé que la propriété du mot "avocature" ne lui revient pas. Il essayait de faire interdire à sa confrère Aurore Boyard de l'utiliser.

Olivier Morice, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, à 8h10, dans "C'est à la une". © AFP

Olivier Morice était l'invité de Patrick Roger le 22 novembre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"La prétention de Maître Soulez Larivière était dénuée de tout fondement"

"Maître Daniel Soulez-Larivière s’était auto-proclamé inventeur de ce néologisme. Il a fait croire, depuis 1982, que c’est lui qui avait inventé ce terme, au point de vouloir interdire à Madame Aurore Boyard de l’utiliser.

Or, les spécialistes du droit d’auteur ont rappelé que ce terme a existé depuis très longtemps, depuis plusieurs siècles. La prétention de Maître Soulez Larivière était dénuée de tout fondement", a expliqué Maître Olivier Morice.

"Nous étions face à des contradicteurs de grand talent"

"Il y a eu une condamnation à hauteur de 30.000 € pour des frais de justice. C’est décidément un désaveu cinglant pour Monsieur Soulez Larivière qui se présente comme un avocat essayiste et une grande victoire pour Madame Aurore Boyard, qui est une avocate talentueuse.

On ne peut pas faire croire comme cela, en plus pour des raisons d’éthique évidentes, qu’on est propriétaire d’un mot, qu’on peut interdire à d’autres personnes de l’utiliser. Cette prétendue omnipotence des vieux avocats qui essaient d’imprimer leur marque, Aurore Boyard l’avait d’ailleurs dénoncée dans son roman. En l’occurrence, il faut dire que nous étions face à des contradicteurs de grand talent", a poursuivi Olivier Morice.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !