single.php

Mineurs délinquants : les centres éducatifs fermés fonctionnent-ils ?

Par Jean Baptiste Giraud

Les centres éducatifs fermés (CEF) sont-ils vraiment une bonne solution pour gérer les mineurs délinquants ?

délinquants
Comment prendre en charge les mineurs délinquants ?

Gabriel Attal se rend à Viry-Châtillon afin de parler notamment d’autorité envers les jeunes. Les agressions et fait-divers se succèdent. Les centres éducatifs fermés (CEF) constituent-ils une bonne alternative à la liberté surveillée pour les mineurs délinquants ?

Délinquants : 30 encadrants pour 10 jeunes

"C’est le grade juste en-dessous du quartier pour mineurs dans la prison pour adulte, explique Zartoshte Bakhtiari, maire de Neuilly-sur-Marne. C’est pour des jeunes ayant commis des faits très graves, des délits parfois punis de sept ans d’emprisonnement. Ce peut être des viols, des bagarres, des rixes XXL, des vols en réunion."

"Ces jeunes s’y trouvent pour une durée de un à deux ans. À l’intérieur, cela ressemble juste à un petit pavillon, avec un peu de verdure autour. Pour dix jeunes à l’intérieur, vous avez trente encadrants. Mais quand vous voyez la manière dont cela fonctionne, vous êtes sidéré."

 

150 millions d'euros par an

"Le cadre éducatif est très léger, constate Zartoshte Bakhtiari, maire de Neuilly-sur-Marne. On n'a que 3 heures d’enseignement par semaine, le programme est de 9 h à midi et de 14h30 à 17h30. Pour moi, il ne s’agit pas d’un cadre serré permettant au jeune délinquant de se remettre dans le droit chemin. Il faut quand même savoir que ce dispositif coûte 700 euros par jour et par jeune. C’est absolument monstrueux."

"Une cinquantaine de centres éducatifs dans toute la France accueillent une dizaine de personnes. Donc, pour 600 personnes à travers l’Hexagone, cela coûte au moins 150 millions d’euros. On ferait mieux de mettre un cadre beaucoup plus strict, un cadre éducatif plus important et une insertion vers l’emploi qui permette à ces jeunes de rebondir vers la suite."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/