"C’est inconcevable d’avoir de telles pratiques, de pas avoir une éthique quoi"

Le 17 février 2021, Jean-Claude Gaudin a été entendu dans une affaire de détournement de fonds publics qui fait vivement réagir. Reportage de Lionel Maillet

Jean-Claude Gaudin a été entendu en garde à vue pour une affaire de détournement de fonds publics estimé à 5 millions d’euros. (Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Jean-Claude Gaudin, ancien maire de Marseille, a passé une bonne partie de la journée de mercredi 17 février 2021 en garde à vue pour une affaire de détournements de fonds. Auditionné durant près de 8 heures, l’ancien maire n’a pas été, pour l’instant, mis en examen. Reportage de Lionel Maillet.

"Bien sûr que ça me déçoit"

Anne-Marie a toujours voté Jean-Claude Gaudin ; mais l’affaire, qui concernerait près de 5 millions d’euros de préjudice pour les contribuables marseillais, passe mal auprès de cette femme de ménage au petit salaire. "Ben oui, ça me déçoit. Bien sûr que ça me déçoit", déclare-t-elle. "Nous, nous sommes la France d’en bas, on ne touche pas des millions mais pourtant on paye énormément d’impôts."

 

"Ils sont tous pareils, tout le monde ponctionne là-dedans"

Selon l’enquête, plusieurs collaborateurs du maire censés partir à la retraite auraient touché près de 5 millions d’euros de salaires en étant payés par la ville.
"Je vais vous dire une chose, ils sont tous pareils, tout le monde ponctionne là-dedans. Ils veulent le pouvoir pour quoi ? Parce qu’il y a la gamelle et il y a à gratter", s’insurge une habitante.

"C’est inconcevable d’avoir de telles pratiques, de pas avoir une éthique quoi, un comportement, une droiture, une intransigeance", ajoute un deuxième.
Dans les commentaires des personnes rencontrées, l’affaire fait fortement réagir : "je suis déçue de la politique", "les plus riches, ils s’enrichissent, les plus pauvres, ils s’appauvrissent. Après, moi, je n’ai pas envie de rentrer dans ça, j’ai d’autres soucis ; moi je suis étudiant, par rapport au logement, pour trouver un travail..."
Certains habitants accordent toutefois le bénéfice du doute à l’ancien maire : "je ne sais pas ce qui se passe, si c’est vrai, si ce n’est pas vrai..."

 

Selon la défense de Jean Claude Gaudin cette garde à vue a permis à l’ancien maire de Marseille de s’expliquer sur 5 emplois. 5 collaborateurs qui ont travaillé au-delà de la limite d’âge des 67 ans. Et parmi eux Claude Bertrand. Lui aussi a passé la journée à être auditionné. L’ex directeur de cabinet n’a quitté ses fonctions qu’à 79 ans. Ce n’est pas parce qu’il y méconnaissance des règles de droit administratif qu’il y a forcément délit commente un avocat de la défense.
En 2019 un rapport de la chambre régionale des comptes accusait la ville de violer sciemment la loi sur les retraites. Avec pour le contribuable marseillais un préjudice de 5 millions d’euros mais pour l’instant donc pas de mise en examen pour Jean Claude Gaudin.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !