Affaire Daval : "Il reste quelques zones d’ombre"

Aude Bariety, journaliste au Figaro et autrice de "L’Affaire Daval", qui vient de paraître aux éditions du Rocher, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 16 novembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Jonathann Daval, son beau-père Jean-Pierre Fouillot et sa belle-mère Isabelle Fouillot avant une conférence de presse à la mairie de Gray en Haute-Saône, le 2 novembre 2017 (SEBASTIEN BOZON - AFP/Archives).

Le procès de Jonathann Daval va s’ouvrir à Vesoul et va durer jusqu’au 20 novembre. Alexia Daval a été tuée, son corps brûlé, alors qu’elle était supposée faire son jogging. Jonathann Daval a fini par avouer le crime. Que peut-on attendre au cours de ce procès ?

 

Expliquer sa personnalité

"Il reste quelques zones d’ombre, estime Aude Bariety, journaliste au Figaro et autrice de "L’Affaire Daval" qui vient de paraître aux éditions du Rocher. Qui est vraiment Jonathann Daval ? On sait en fait très peu de choses à son sujet. On va entendre des témoignages, des membres de sa famille, ainsi que des experts qui viendront expliquer sa personnalité."

"Les parents d’Alexia sont persuadés que Jonathann Daval a voulu empoisonner leur fille, petit à petit, avec des médicaments que l’on a retrouvés dans son sang et ses cheveux. La juge d’instruction n’a pas retenu cette piste mais elle sera évoquée au procès", estime Aude Bariety.

 

Les raisons d'un engouement médiatique

Ils étaient ensemble depuis de nombreuses années, donnaient l’impression d’être un couple assez soudé. "Ce n’est pas simplement l’affaire d’une soirée où Jonathann Daval aurait craqué, estime la journaliste et autrice. Alexia et Jonathann étaient un vieux couple même s’ils étaient assez jeunes. Qui était Alexia ? Qui était Jonathann ? Quel couple formaient-ils ? C’est quelque chose sur lequel la défense de Jonathann Daval va insister. Les proches d’Alexia ont peur que sa mémoire soit à nouveau salie."

Comment expliquer l’engouement médiatique autour de cette affaire ? "C’est d’abord l’image de la joggeuse qui disparaît. Cela émeut localement, mais aussi la France entière. Ensuite, viennent tous les rebondissements, des nouveautés, des mensonges, de nouvelles versions. Et puis les personnalités des protagonistes du dossier sont exceptionnelles. Je pense à la mère d’Alexia qui arrive à lui faire avouer de nouvelles choses. J’ai hâte de la voir au procès."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !