Reprise de GM&S : "Une offre de merde, 157 licenciés, c'est une honte", selon Yann Augras (CGT)

Reprise de GM&S : "Une offre de merde, 157 licenciés, c'est une honte", selon Yann Augras (CGT)
Yann Augras (Délégué CGT de l'usine GM&S) © Pascal Lachenaud / AFP

Dans la foulée de la validation de l'offre de reprise de GM&S, le délégué CGT de l'usine de La Souterraine (Creuse), Yann Augras, a fait part de sa colère au micro de Sud Radio.

Le couperet est tombé ce jeudi. Après de longues semaines d'attente, l'offre de reprise de l'équipementier automobile creusois GM&S par l'emboutisseur stéphanois GMD a été validée par le Tribunal de commerce de Poitiers (Vienne).

Comme le craignaient les salariés du site de La Souterraine (Creuse), cette offre ne prévoit la sauvegarde que de 120 emplois sur les 277 que compte actuellement l'entreprise. Un verdict difficile à avaler pour Yann Augras (délégué CGT de l'usine). "Pour moi, c'est une offre de merde (...) on a 120 personnes reprises mais qu'est-ce qu'on fait des 157, on va les mettre dans la misère ?", a lancé dépité l'intéressé au micro de Sud Radio. 

"157 licenciés, c'est une honte, c'est inadmissible (...), c'est un gros foutage de gueule et c'est surtout un gros mépris des salariés", a-t-il poursuivi, prévenant que le combat n'était pas fini que les salariés n'allaient "pas se laisser faire".

Propos recueillis par Christophe Bernard.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio