single.php

Rémi Fraisse : l’enquête administrative conclut au non-lieu

Par La Rédaction

L’enquête administrative confiée à l’inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) après la mort de Rémi Fraisse a été rendue publique hier, mardi 2 décembre.

L'enquête de l'inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) dédouane complètement le gendarme qui a tiré la grenade offensive et causé la mort du jeune manifestant de 21 ans, le 26 octobre, sur le site du barrage de Sivens. Ni lui ni ses chefs ne seront poursuivis en interne, car il n'y a pas eu de "faute professionnelle" des gendarmes, a annoncé mardi le chef de l'IGGN."En l'état des informations recueillies dans cette enquête et au plan strictement administratif, je ne dispose pas d'éléments permettant de caractériser une faute professionnelle", a déclaré le général Pierre Renault lors de son audition par la commission des lois de l'Assemblée nationale. "Il reviendra à l'enquête judiciaire de déterminer l'exacte responsabilité et le degré de responsabilité imputable au lancer", a conclu le général.

L'info en continu
07H
04H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/