Monnaie locale : Bayonne veut se battre en justice pour préserver l'eusko

Alors que le concept de monnaie locale prend de l’ampleur en France, l’une d’entre elles, l’eusko, est au cœur d’une bataille judiciaire ce mardi.

Thumbnail

La Ville de Bayonne a-t-elle le droit de payer ses fournisseurs en... eusko, monnaie locale utilisée au Pays basque ? C'est la question à laquelle devra répondre la Cour administrative d'appel de Bordeaux, qui examine l'affaire ce mardi. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques veut en effet empêcher la ville d'effectuer certains paiements en eusko, ce que ne comprend pas le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray, qui défend ce droit sur la base de la loi du 31 juillet 2014 sur l'économie sociale et solidaire.

"Aujourd’hui, on veut se donner au Pays basque les moyens d’avoir une véritable économie et une monnaie. Je ne suis pas en train de parler d’une monnaie indépendante et de dire que le Pays basque va battre monnaie. Je demande simplement qu’on puisse avoir ici une monnaie qui permet d’avoir un système circulaire et de faire en sorte que la richesse de cette région reste ici. Qu’on ait la crainte que l’eusko puisse menacer l’euro, je trouve ça assez risible ! Bien évidemment, nous résisterons à Bayonne et au Pays basque", lance-t-il au micro de Sud Radio.

Propos recueillis par Christophe Bernard