Enquête ouverte pour maltraitances dans un centre pour enfants handicapés

Le parquet de Clermont-Ferrand a confirmé l'ouverture d'une enquête après des soupçons de maltraitance de la part de deux employées d'un centre pour enfants et adolescents polyhandicapés du Puy-de-Dôme.

Thumbnail

Deux employées d'un établissement pour enfants et adolescents polyhandicapés du Puy-de-Dôme ont été mises à pied, soupçonnées de maltraitance sur de "très jeunes" pensionnaires, a indiqué ce samedi le parquet de Clermont-Ferrand, confirmant une information du quotidien La Montagne.

C'est la brigade de recherche de la gendarmerie de Clermont-Ferrand qui est chargée de l'enquête préliminaire. Elle porte sur des faits qui se seraient passés dans l'établissement "La Roussille" de Vertaizon, dans le Puy-de-Dôme. Ce centre de 60 places est géré par l'ADAPEI (Association départementale d'amis, de parents et de personnes handicapées mentales) du Puy-de-Dôme.

"Ce qui est reproché est plus un comportement général de ces deux personnes, qui aurait été inadapté, avec des insultes, des violences verbales et des 'petites' violences physiques, comme une petite tape sur la main", a précisé le procureur de la République Éric Maillaud.

Ce sont les déclarations d'une famille d'un jeune placé dans ce centre au directeur de l'établissement, nouvellement en poste, qui ont poussé ce dernier à faire un signalement à l'Agence régionale de Santé, déclenchant une enquête.

Cette dernière nécessitera "du temps" pour "déterminer quand, comment et combien il y a de victimes potentielles de ces comportements que l'ARS qualifie de maltraitance", a ajouté le procureur.